Les données probantes et les méta-analyses en éducation [Dossier thématique]

Qu’entend-on par données probantes en éducation? Et une méta-analyse? Présentation de ces concepts ainsi que des recherches de John Hattie et Richard Coe.

Les données probantes

C’est une démarche née dans le domaine médical où l’on encourage le praticien à s’appuyer sur des preuves scientifiques connues pour prendre la décision clinique qui semble la plus efficace et adaptée aux besoins du patient (CNFS, 2011).

En éducation, l’utilisation des données probantes signifie de puiser dans les résultats issus de la recherche pour découvrir et expérimenter de nouvelles pratiques ou interventions à appliquer en classe et avec certains élèves aux besoins particuliers.

La taxonomie de la recherche

L’application des données de la recherche dans divers milieux a mené à l’élaboration d’une taxonomie de la recherche ou, autrement dit, à l’élaboration d’une pyramide qui permet le classement des études.

Ainsi, à la base, se trouvent toutes les études ayant pour thème l’éducation qui décrivent un phénomène ou qui vérifient le lien entre des variables. Au deuxième niveau, se trouvent les études qui sont élaborées à l’aide des résultats des recherches de premier niveau. Puis, au troisième niveau, sont classées les recherches qui évaluent les recommandations et interventions suggérées par les recherches de niveau 1 et 2 (Bissonnette, Gauthier, & Péladeau, 2010).

pyramide méta-analyse

La méta-analyse

Elle est un rassemblement de plusieurs études que l’on analyse, à nouveau, à l’aide d’outils statistiques qui permettent d’élaborer une connaissance globale d’un sujet (CNFS, 2011). Son résultat est une synthèse des recherches de niveau 2 et 3 et une quantification des résultats obtenus par les précédentes études. (Bissonnette et al., 2010)

Certains chercheurs ont même poussé l’expérience plus loin en faisant une compilation de plusieurs méta-analyses en une méga-analyse.

John Hattie et Robert Coe

John Hattie est un chercheur australien qui s’est spécialisé dans les sciences de l’éducation. Il a obtenu une renommée internationale pour son travail original sur une base de données regroupant de près de 800 méta-analyses en utilisant l’« impact produit sur l’apprentissage des élèves » comme unité de mesure. Cette façon de procéder lui a permis d’évaluer plus ou moins 50 000 études traitant de divers aspects des sciences de l’éducation. C’est ce que l’on appelle une méga-analyse.

Robert Coe est un professeur de la Durham University, il dirige le centre sur la recherche en éducation de la Grande-Bretagne. Parmi ses diverses recherches, une étroite collaboration avec le Sutton Trust a donné naissance à l’EEF Teaching and Learning Toolkit, un outil de classement des principales pratiques éducatives étudiées par la cherche selon son efficacité, la fiabilité des recherches sur le sujet et les coûts encourus pour la mettre en application. Pour parvenir à cet outil de comparaison, une méta-analyse très exhaustive a été nécessaire. (Higgins et al., 2013)

Les avantages des méta-analyses

Les inconvénients des méta-analyses

 

Pour consultation sur mobile, cliquez ici.

Références

Source des images : www.flaticon.com

Dernière modification : 7 octobre 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)