Est-ce que le maintien de l’ordre et la discipline à l’école peuvent conduire à la toxicomanie chez les adolescents ?

Lecture : 2 min.
Mis à jour le 11 Nov 2022

Quels sont les impacts des règlements et de la discipline des écoles chez certains élèves ? Une étude basée sur 11 années de données venant de 4 800 écoles et incluant des donnés de plus de 4 950 000 élèves californiens a démontré que la prévalence de certaines mesures disciplinaires, comme la suspension et l’expulsion, le maintien de l’ordre à l’école et le contact avec la police en milieu scolaire, éléments essentiels du processus de transition de l’école à la prison, prédisait le niveau de violence, de consommation excessive d’alcool, de l’utilisation de cannabis et de substances psychoactives. Les chercheurs ont aussi trouvé que la prévalence de la discipline à l’école prédisait un niveau plus faible d’attachement à la communauté, un faible sentiment de sécurité à l’école et un plus faible support de la part de l’école.

Source de l’image: Shutterstock

Les auteurs de cette étude, qui sont des chercheurs de la santé publique, soutiennent que ces mesures disciplinaires sont néfastes aux besoins des adolescents, leurs besoins sur le plan de la santé et de leur développement. Les investissements mis au service du maintien de l’ordre seraient plus profitables dans les ressources des soutiens et services scolaires et communautaires. Les causes plus profondes des problèmes soit de discipline ou de santé des élèves pourraient être ainsi abordées.

Selon un rapport de 2019 de la Substance Abuse Mental Health Services Administration, seulement 6 % du 1,1 million d’adolescents de 12 à 17 ans qui nécessitaient du soutien pour leur problème de dépendance ont eu la chance de recevoir leur traitement dans des établissements spécialisés. De plus, moins de 1 adolescent et jeune adulte sur 10 souffrant d’un trouble lié à la consommation de substances psychoactives ou d’une dépendance a déclaré avoir suivi un traitement au cours de l’année écoulée.

Une étude antérieure, menée par les mêmes auteurs, démontrait que les élèves ayant un niveau élevé de consommation accompagné de sentiments de dépression avaient une prévalence plus élevée de discipline scolaire et que les écoles qui avaient des élèves qui se sentaient moins en sécurité dans leur école et qui étaient moins intégrés dans la communauté avaient une prévalence plus élevée de discipline scolaire.

Les auteurs ont déclaré que l’importance était d’investir dans les jeunes et non dans les moyens disciplinaires. Le besoin est dans la prévention et le traitement de dépendances et dans les facteurs qui les génèrent au lieu de criminaliser et de punir la santé des jeunes.

Référence

Seth J. Prins, Ruth T. Shefner, Sandhya Kajeepeta, Mark L. Hatzenbuehler, Charles C. Branas, Lisa R. Metsch, Stephen T. Russell. Collateral consequences of the school-to-prison pipeline: Adolescent substance use and developmental riskAddictive Behaviors, 2023; 137: 107524 DOI: 10.1016/j.addbeh.2022.107524

 

Articles similaires

La cyberdépendance

À un sondage mené par Jeunesse J’écoute, 59 % des jeunes ont répondu que le fait de jouer en ligne nuisait à leurs résultats scolaires.

Voir l’article

TDAH et Ritalin : un cocktail risqué pour la dépendance aux stupéfiants?

Nous n’avons trouvé aucune association entre la prise de médicaments (TDAH) et la dépendance ultérieure à l’alcool, la nicotine, la marijuana.

Voir l’article

Les comportements perturbateurs à l’école : mieux les connaître pour mieux intervenir

Mentir, désobéir à répétition, faire mal aux autres élèves, défier l’autorité, transgresser les règles, voler ou taxer ses pairs, consommer de l’alcool ou des drogues…

Voir l’article

Le tabagisme est associé à un plus faible QI

Une étude révèle que les jeunes hommes qui fument sont plus susceptibles d’avoir un QI plus faible que leurs homologues non fumeurs.

Voir l’article

Les médias sociaux et la santé mentale des jeunes

Facebook, Instagram et Snapchat sont des sites de réseautage social bien connus des jeunes dont la plupart sont des usagers réguliers. Selon l’enquête menée par le Centre de toxicomanie et de santé mentale en Ontario, 80 % des élèves de 7 à 12 ans visitent des sites de médias sociaux quotidiennement. Alissa Sklar, conseillère en éducation, s’est intéressée […]

Voir l’article

Mobiliser les adolescents grâce à des « laboratoires du changement » : une clé pour aider à la prise de décision concernant leur santé

La recherche menée par Barma et Deslandes et financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) vise le développement de la pensée critique des jeunes pour favoriser une prise de décision éclairée concernant l’usage du cannabis à la suite de sa légalisation au Canada, en octobre 2018.

Voir l’article

Les jeux vidéo violents peuvent accroitre l’agressivité chez certaines personnes, mais pas chez d’autres

Les adolescents qui jouent à des jeux vidéo violents peuvent devenir plus agressifs, en particulier ceux qui ont une humeur moins agréable…

Voir l’article

Commentaires et évaluations

Contribuez à l’appréciation collective

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *