Pourquoi favoriser l’apprentissage de l’écriture manuscrite ?

Lecture : 3 min.
Mis à jour le 21 Mar 2024

Souvent, le débat du choix entre l’écriture en lettres cursives et l’écriture en lettres scriptes revient dans les écoles. Pourtant, dans les salles de classe, les ordinateurs sont omniprésents et remplacent souvent l’écriture manuscrite. Un élève est en difficulté ? La tâche sera allégée et on aura tendance à lui proposer un ordinateur ou une tablette. Cette solution est essentielle dans le cas de certains troubles, comme le trouble développemental de la coordination, mais cela peut aussi devenir contre-productif dans d’autres cas.

Source de l’image : Shutterstock

L’intérêt d’écrire à la main a fait l’objet de débats, mais aussi de nombreuses études. Ces dernières démontrent qu’en plus de développer la motricité fine, l’écriture manuscrite participe au bon développement du cerveau. En effet, celui-ci travaille plus intensément lorsqu’on écrit à la main.

Écrire à la main pour mieux apprendre la langue et pour mieux lire.

L’apprentissage de la lecture est intimement lié à celui de l’écriture. Lors des premières années d’école, l’enfant développe le langage oral et utilise ensuite sa vision pour le langage écrit. Il s’exerce à reconnaître et à retranscrire les lettres, puis les sons, c’est ce que l’on nomme la « conscience graphophonologique ». Une recherche présentée dans une vidéo par Stanislas Dehaene, titulaire de la chaire de psychologie cognitive expérimentale au Collège de France, montre qu’apprendre à écrire en même temps qu’apprendre à lire facilite l’apprentissage de la lecture. Les enfants mémorisent la forme des lettres et le tracé des lettres en faisant appel à leur mémoire visuelle. Ils exercent également l’orientation dans l’espace, puisque les lettres sont ordonnées de la gauche vers la droite. Aussi, l’inversion des lettres dites « miroirs » (b, d, p, q) sera d’ailleurs moins fréquente avec une écriture cursive que dans une écriture scripte, grâce à la répétition et à la mémorisation du geste graphomoteur. Lorsqu’un enfant apprend à écrire sur un clavier, cela ne lui permet pas de vivre l’expérience sensori-motrice de l’écriture.

Écrire à la main pour mieux mémoriser et mieux se concentrer.

L’une des meilleures façons de sauvegarder des informations dans sa mémoire à long terme et de se concentrer efficacement est d’utiliser le geste moteur. C’est le point de vue de Sylvie Blain, professeure des sciences de l’éducation de l’Université de Moncton. Cette conclusion ressort également d’une étude réalisée par deux psychologues d’universités américaines, Pam Mueller (Princeton University) et Daniel Oppenheimer (University of California).

Écriture manuscrite, scripte ou cursive ?

L’écriture manuscrite est un apprentissage nécessaire, qui n’est pas si simple à mettre en place. Il reste à faire le choix dans les écoles d’enseigner le script ou le cursif.

« Écrire en lettres détachées n’est pas inoffensif, l’élève n’apprend pas à relier les lettres d’un mot, à en faire une synthèse », écrit Jean Pierre Leblanc dans Le Devoir du 22 septembre 2023.

Cette affirmation expose un point de vue sur l’utilité de l’écriture manuscrite. Elle montre également l’intérêt d’enseigner l’écriture dite attachée, donc cursive. Depuis la rentrée scolaire 2023, l’Ontario a d’ailleurs réintégré l’enseignement de l’écriture cursive, car « les recherches indiquent très clairement que l’écriture cursive est une aptitude essentielle pour aider les jeunes à s’exprimer de façon plus approfondie et critique », affirme Stephen Lecce, ministre de l’Éducation de l’Ontario.

Références

Leblanc, P. (2023). Pourquoi les élèves doivent écrire en cursives. Le Devoir. https://www.ledevoir.com/opinion/lettres/798585/pourquoi-eleves-doivent-ecrire-cursive

Radio-Canada.(2023). L’Ontario réintègre l’écriture en lettres attachées à l’école. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1990484/ecriture-cursive-reforme-stephen-lecce

Mueller, P., Oppenheimer,D. (2014). The Pen Is Mightier Than the Keyboard: Advantages of Longhand Over Laptop Note Taking. Psychological Science.
https://cpb-us-w2.wpmucdn.com/sites.udel.edu/dist/6/132/files/2010/11/Psychological-Science-2014-Mueller-0956797614524581-1u0h0yu.pdf

Articles similaires

Améliorer les compétences à rédiger d’élèves du primaire en milieu défavorisé

Les résultats de ce projet de recherche-action révèlent une nette amélioration de la motivation et de l’engagement des élèves dans une tâche d’écriture.

Voir l’article

Accompagner l’éveil à l’écrit à la maternelle

Une récente synthèse des recherches sur le sujet, menée par les chercheurs Loïc Pulido (UQAC) et Marie-France Morin (Université de Sherbrooke), a d’ailleurs fait émerger la présence d’un certain consensus sur les effets de l’accompagnement. De plus, ils ont dégagé des principes fondamentaux de l’éveil à l’écriture de la masse des recherches existantes ainsi que […]

Voir l’article

Améliorer l’expression écrite des élèves grâce à la rétroaction des enseignants

Écrire est exigeant. Le scripteur doit prendre en compte simultanément l’organisation de ses idées, les différents éléments permettant une cohérence textuelle, la syntaxe et l’orthographe, tout en s’adressant à un lecteur absent. Devant l’ampleur de la tâche, certains apprenants perdent la motivation. Une chercheuse de l’Université de Toronto, Shelley Stagg Peterson, propose dans ce rapport […]

Voir l’article

Commentaires et évaluations

Contribuez à l’appréciation collective

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *