Troubles du comportement

Les psychoéducateurs et les enseignants trouveront notamment dans ce dossier des outils pour prévenir et endiguer les problèmes de comportement. Des études sur le sujet et des organismes en aide aux intervenants sont aussi proposés.

Les comportements perturbateurs à l’école : mieux les connaître pour mieux intervenir

par Marie-Ève Lacroix et Pierre Potvin, Université du Québec à Trois-Rivières

Les nombreuses manifestations de difficultés d’ordre comportemental chez les élèves constituent une préoccupation importante pour les acteurs des milieux scolaires. Mais si la question a fait l’objet de nombreuses recherches, il n’est toujours pas aisé de distinguer les problèmes de comportement, observés chez les élèves dits « à risque », des troubles de comportement proprement dits. Les diverses difficultés vécues par les élèves peuvent être extériorisées (agressivité, etc.) ou intériorisées (isolement, anxiété, etc.) ; nous n’aborderons ici que les premières.

Considérés comme passagers, les problèmes de comportement apparaissent souvent chez un jeune vivant une situation particulière, dans sa vie scolaire ou personnelle ; son indiscipline, ses provocations, ses absences seront la réaction à une série d’échecs, au divorce des parents ou tout simplement une façon de vivre sa crise d’adolescence. Une aide ponctuelle devra lui être offerte.

Considérés comme plus sérieux et plus profonds, les troubles de comportement affectent simultanément plusieurs sphères de la vie de l’élève, qui intégrera à son fonctionnement psychologique les répercussions de ses difficultés et pourra également présenter un problème de santé mentale, voire un double diagnostic (comorbidité). Les conduites des jeunes qui présentent de réels troubles du comportement se distinguent des précédentes par leur durée, leur intensité, leur sévérité, leur persistance et leur fréquence. On comprend que ces troubles puissent devenir chroniques et de plus en plus difficiles à traiter. Voilà pourquoi il faut prévoir des interventions ciblées et soutenues.

Lire l'article intégral

Trouvez de l'information supplémentaire sur ce thème

L'intimidation cause des séquelles à long terme, démontre une étude (LaPresse)

19 août 2013 - Les enfants victimes d'intimidation sont plus susceptibles de souffrir de graves problèmes de santé à l'âge adulte, conclut une nouvelle étude rendue publique lundi. Ils auront également plus de difficultés à conserver un emploi et à tisser des relations sociales harmonieuses.

Prévenir la délinquance chez les ados - Retombées de la recherche [PDF] (FQRSC)

« Les résultats d’un programme de prévention dispensé pendant deux ans auprès de 90 garçons – plus à risque que les filles – appuient la notion de facteurs de risque communs. Le programme comportait trois volets : un volet centré sur les parents vis

Être témoin de violence à l’école : est-ce nuisible pour les jeunes à l’âge de l’adolescence? (Vie Pédagogique, 2011)

« Une fréquence élevée de violence à l’école est globalement constatée. Selon une étude de l’Organisation mondiale de la santé2 menée dans les milieux scolaires de 28 pays, 40 p. 100 des adolescents s’étaient battus, 38 p. 100 avaient intimidé des p

Études et résultats de recherche

  • La caravane de la tolérance 1er cycle (La fondation de la tolérance)
    2012 – Le présent document a pour but de vous faire part du bilan de nos activités sur l’intimidation dans les écoles secondaires. D’abord, le rapport fait état d’un aperçu général de la perception qu’ont les élèves de l’intimidation et des thèmes reliés à cette problématique qui sont abordés lors des animations. Par la suite, les résultats d’un questionnaire d’évaluation distribué aux élèves et aux enseignants sont exposés et discutés.
  • Les défis de la formation initiale et continue dans l’intervention auprès des jeunes en difficulté de comportement (Formation et profession)
    2011 – La présence dans la classe d’élèves ayant des difficultés de comportement est un sujet qui suscite une certaine controverse dans le monde de l’éducation en raison des nombreux enjeux qu’elle soulève à la fois pour les enseignants et pour les pairs.
  • Les troubles de comportement externalisés : de l’étiologie à l’intervention différentielle (Formation et profession)
    2011 – Comment intervenir lorsqu’un élève refuse d’effectuer le travail demandé, dérange fréquemment le fonctionnement d’un groupe classe, insulte un coéquipier ou frappe un autre élève? Dans le langage courant, l’expression « trouble de comportement » est souvent employée pour faire référence à ces comportements, dits externalisés, qui représentent un défi constant pour de nombreux enseignants.
  • Agressivité chez les jeunes : apprendre à gérer les comportements agressifs (CCA)
    2010 – Bien qu’il soit établi que l’agressivité dépend en partie de facteurs génétiques et environnementaux, il est possible d’intervenir efficacement afin de prévenir non seulement celle-ci, mais aussi ses conséquences négatives.
  • Et si on pensait les troubles du comportement autrement ? (CRIRES)
    2010 – Qu’est-ce qui provoque la désorganisation de certains élèves en classe ? Est-il possible de « lire » autrement les troubles de comportement de ces élèves ? Voilà deux questions importantes. Pour y répondre, nous avons choisi de nous intéresser au cas de l’apprentissage des mathématiques, mais cette réflexion pourrait aussi être utile pour les autres disciplines. L’objectif ? Dégager une structure pertinente de médiation en classe.
  • Prévenir la violence par l’apprentissage à la petite enfance (Centre d’excellence pour le développement des jeunes enfants)
    2008 – Le présent rapport recense ce que nous avons appris jusqu’à maintenant sur les causes et les conséquences des comportements agressifs chez les enfants et les moyens que peuvent prendre les parents, les pourvoyeurs de soins, les éducateurs et l’ensemble de la société pour y faire face.

Synthèses et articles

  • Des enseignants du primaire ciblent les élèves qui commettront un jour des délits (UdeM)
    2013 – Les enseignants du primaire sont les témoins privilégiés de l’évolution des enfants. Leurs observations pourraient même aider à prévenir la délinquance chez certains élèves.
  • Lire peut changer le comportement (La Presse Canadienne)
    2012 – La lecture a de nombreux bienfaits, notamment au chapitre de l’acquisition des connaissances, de l’apprentissage de la langue ou encore de la simple détente, mais des chercheurs ont découvert qu’elle pouvait aussi avoir une influence positive sur le comportement.
  • Comment faire respecter les règles en classe? (Cahiers pédagogiques)
    2012 – La question des règles et de leur respect est incontournable dans les classes difficiles. Comment gérer les transgressions ? Que faire face à un chahut, des incivilités répétées ou des actes de violence ?
  • Les rouages mystérieux du cerveau adolescent (TED) [VIDÉO]
    Pourquoi les adolescents semblent-ils tellement plus impulsifs, tellement moins conscient d’eux-même que les adultes ? Sarah-Jayne Blakemore, neurologue spécialiste des sciences cognitives compare le cortex préfrontal des adolescents à celui des adultes, pour nous montrer comment le comportement typique des adolescents est provoqué par un cerveau en pleine croissance et en plein développement.
  • Les professionnels de l’enseignement peuvent agir contre les violences (Café pédagogique)
    Benoît Galand, Cécile Carra reviennent sur les liens entre l’évolution du comportement des élèves, relation pédagogique, et fonctionnement d’établissement dans la genèse de la violence scolaire.

Documents officiels

  • L’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire 2010-2011 (ISQ)
    2013 – La santé mentale et l’adaptation sociale des jeunes ont été peu documentés par les données d’enquêtes, mais le besoin de connaissances sur ces sujets est de plus en plus important au regard, notamment, de la planification sociosanitaire. L’environnement social des jeunes, soit celui de la famille, des amis et de l’école, a un impact reconnu sur leur santé et leur bien-être, tout comme le fait d’être victime de violence à l’école ou de cyberintimidation, des phénomènes de plus en plus d’actualité.
  • La violence à l’école : ça vaut le coup d’agir ensemble ! (MELS)
    2009 – Quelle que soit la forme qu’elle revêt, la violence en milieu scolaire influe négativement sur le développement des jeunes, sur leur réussite scolaire et sur leur qualité de vie à l’école.

Outils

  • L’agressivité des jeunes enfants: le guide interactif pour observer, comprendre et intervenir (ONF)
    2010 – Dans un guide interactif réalisé en collaboration avec l’Office national du film du Canada (ONF), M. Tremblay (U de M) et son collègue Jean Gervais, de l’Université du Québec en Outaouais, proposent des outils pour mieux répondre à l’agressivité des tout-petits. Le DVD[…] présente des observations filmées, des entrevues d’experts, des jeux-questionnaires et des exercices.
  • Répertoire Cœur&action (CTREQ)
    Le répertoire Cœur&action propose plusieurs programmes de partenariat en lien avec l’intervention auprès d’élèves en troubles du comportement. Le RIRE attire notamment votre attention sur les fiches suivantes : Pacifiquement vôtre, Ces élèves qui bougent trop, Répit transit, PEC, IDP, L’Allié et PQJ.
  • L’agression indirecte (CLIPP)
    Les élèves qui utilisent l’agression indirecte peuvent dégrader ou ridiculiser leurs camarades, parler dans leur dos ou colporter des ragots sur d’autres élèves. [...] La Trousse de sensibilisation à l’agression indirecte a été élaborée à l’intention des élèves de 10 à 13 ans, de leurs parents et du personnel enseignant et professionnel des écoles primaires.
  • ÉduRespect : Prévention de la violence (Croix-Rouge canadienne)
    Les programmes d’ÉduRespect : Prévention de la violence visent à promouvoir des relations sécurisantes et des collectivités sûres grâce à des programmes éducatifs et à des partenariats en éducation.
  • Le Dominique Interactif (Dominicinteractive.com)
    Un jeu interactif, sous forme de logiciel, pour évaluer la santé mentale des enfants.
  • Introduction à la cyberintimidation – Du monde physique au monde digital (HabiloMédias)
    Cette leçon permet aux élèves d’explorer le concept de cyberintimidation et de découvrir comment les caractéristiques d’une communication en ligne peuvent induire des comportements inappropriés ou agressifs.
  • moijagis.com (MELS)
    Site du MELS destiné aux jeunes, aux éducateurs et aux parents pour lutter contre l’intimidation.

Organismes

  • Comité québécois pour les jeunes en difficulté de comportement (CQJDC)
    Le CQJDC veut favoriser le développement de services éducatifs de qualité; en sensibilisant les milieux visés aux besoins et au bien-être de ces jeunes. De plus, il est soucieux de faciliter la création de liens entre le personnel scolaire, les intervenantes et les intervenants des autres réseaux, ainsi qu’avec leurs parents.
  • Centre québécois de ressources en promotion de la sécurité et en prévention de la criminalité (CRPSPC)
    Le CRPSPC réunit un ensemble de documents et d’outils (recueils de meilleures pratiques, outils de formation, de diagnostic, d’intervention et d’évaluation, documents d’orientation, etc.) choisis pour leur potentiel de soutien aux collectivités voulant promouvoir la sécurité et prévenir la criminalité. Diverses problématiques sont abordées : intimidation et taxage, prostitution juvénile, relations amoureuses chez les jeunes, exposition des enfants à la violence conjugale, violence envers les personnes âgées, etc.
  • Chaire de recherche – Sécurité et violence en milieu éducatif (ULaval)
    La chaire de recherche sur la sécurité et la violence en milieu éducatif poursuit une triple mission: :stimuler la recherche et contribuer au développement de nouvelles connaissances pour prévenir et gérer les violences en milieu éducatif; renforcer les liens entre la recherche et la pratique pour que les actions éducatives (milieux scolaires) et sociales (collectivité) puissent bénéficier de connaissances validées pour orienter leurs interventions en matière de sécurité et de violence; et former de nouveaux chercheurs dans le domaine et assurer la relève scientifique.
  • Association des centres jeunesse du Québec (ACJQ)
    L’Association des centres jeunesse du Québec a pour mission de renforcer la capacité de ses membres dans leur prestation de services auprès des enfants, des jeunes et des familles en difficulté, de les soutenir et les représenter auprès des diverses instances et de la communauté.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)

Design adaptatif : Les Dompteurs de souris   | Conception du site : iXmedia   |  Icônes : Komodo Media