Les multiples bénéfices des arts chez les enfants

Chaque enfant est un artiste. Le problème, c’est de rester un artiste lorsqu’on grandit.

Pablo Picasso

Ce document présente une revue de littérature sur l’apport des expériences artistiques (musique, théâtre, arts visuels) dans le développement des compétences sociales et émotionnelles de l’enfant.

arts-enfants

L’art et les habiletés sociales

Les activités artistiques sont souvent pratiquées dans un contexte de socialisation. En ce sens, selon bon nombre d’études, l’art aurait un effet positif sur le développement des comportements prosociaux chez l’enfant comme l’entraide, le partage et l’empathie.

Dans une étude (Ritblatt, Longstreth, Hokoda, Cannon, & Weston, 2013), de jeunes enfants ont été amenés à participer à un programme scolaire d’éducation musicale qui avait pour objectif de les préparer à l’apprentissage de la lecture. Selon les résultats de cette étude, une fois à l’école, les enfants ayant suivi ce programme étaient plus coopératifs, entretenaient de meilleures interactions avec leurs pairs et étaient plus autonomes que les élèves n’ayant pas participé au programme.

Le même type d’observations a été fait auprès d’un groupe d’enfants qui s’adonnait à la danse deux fois par semaine à l’école durant huit semaines. Les parents et enseignants ont également noté une réduction marquée de certains problèmes de comportements internalisés comme l’anxiété et la timidité, et de certains problèmes de comportements externalisés comme de l’agressivité (Lobo & Winsler, 2006).

Une autre étude, impliquant cette fois les parents, plus particulièrement les mères, dans un programme alliant musique et mouvement, montre une relation avec la participation au programme et la qualité du lien d’attachement mère-enfant.

D’autres études (Nicolopoulou et coll., 2009; Schellenberg, 2004) ont quant à elles montré des effets positifs sur le plan des habiletés sociales associés à la participation à un programme d’études axé sur le théâtre. Les études se penchant sur les effets de ce type de programme sont toutefois peu nombreuses à ce jour.

Réaliser différentes constructions (par exemple avec des blocs) sollicite également les aptitudes artistiques d’un enfant. En ce sens, selon les résultats d’une étude (Muniz et coll., 2014), un parent qui s’adonne fréquemment à ce type d’activité avec son enfant permettrait à celui-ci de développer des habiletés sociales considérables.

L’art et la régulation des émotions

 Au cours de l’enfance (ainsi que tout au long de leur vie), les jeunes développent des habiletés pour contrôler et exprimer leurs émotions. Comme pour les recherches se penchant sur le lien entre les activités artistiques et le développement des habiletés sociales, plusieurs études ont établi un lien entre la participation à différentes formes d’art et la régulation des émotions.

Dans le cadre d’une étude (Gerry et
coll., 2012), deux groupes d’enfants étaient amenés à participer à un programme scolaire incluant des activités quotidiennes de musique et de danse pendant six mois. L’un des groupes participait à des activités axées sur la musique, tandis que l’autre groupe était exposé à de la musique de façon passive, par exemple en écoutant de la musique pendant les activités quotidiennes réalisées en classe. Selon les résultats de l’étude, à la suite des six mois du programme, les enfants du premier groupe étaient plus aptes à réguler leurs émotions dans différentes situations que les enfants ayant été exposés à de la musique de façon plus passive.

Selon une autre étude (Mualem & Klein, 2013), les activités musicales seraient même plus efficaces que le jeu libre pour développer des habiletés liées à l’expression des émotions.

La participation à des activités d’arts visuels serait elle aussi associée à un développement émotionnel sain selon d’autres études portant sur les effets du dessin sur l’état d’esprit des enfants (Drake & Winner, 2013).

Arts plastiques et créativité : une question de genre?

Conclusion

Bien que certaines études sur les effets de l’art chez l’enfant présentent des résultats plus mitigés, la littérature scientifique fournit plusieurs évidences selon lesquelles la participation active à des activités artistiques durant l’enfance comporte des bénéfices non négligeables sur les plans social et émotionnel.

Par ailleurs, en plus de bénéficier au développement normal d’un enfant, l’art aurait des effets positifs auprès de clientèles plus spécifiques telles que les enfants provenant de milieux défavorisés sur le plan socioéconomique et les enfants chez qui on a diagnostiqué un trouble autistique ou un syndrome d’Asperger.

[Consultez le document]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License Charles

Dernière modification : 30 septembre 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)