Apprécier des œuvres d’art, c’est aussi développer l’attention des élèves

Lecture : 3 min.
Mis à jour le 14 Sep 2020

Temps approximatif de lecture : 3 à 4 minutes

Pedro Mendonça, Ph. D., Université de Sherbrooke

Cet article propose une synthèse des résultats d’une recherche menée au Québec qui avait pour objectif d’étudier l’influence de l’appréciation régulière d’œuvres d’art sur l’attention des enfants.

Les enseignants intéressés par les VTS peuvent visiter le site https://vtshome.org/ où une foule d’informations est disponible.

Source de l’image : ShutterStock

Apprécier une œuvre d’art

Être capable d’apprécier une œuvre d’art fait partie de la troisième compétence liée à la discipline des arts plastiques du Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ[1]) au primaire. Parmi les façons d’aborder les œuvres d’art, la technique appelée Visual Thinking Strategies (VTS), un protocole d’appréciation développé dans des musées américains, a fait ses preuves. En utilisant cette technique, l’enseignant devient médiateur et animateur, favorisant ainsi un dialogue entre l’élève et l’œuvre d’art. L’éducateur n’a pas besoin d’être un spécialiste en arts pour appliquer le protocole. En plus d’un apport culturel évident, les VTS apporteraient des bénéfices cognitifs significatifs aux individus, dont une amélioration de leur attention (Herman, 2016; Yenawine, 2013).

À propos de l’attention

Pour apprendre, il faut bien sûr pouvoir diriger son attention, la contrôler, ce qu’on appelle le contrôle attentionnel. Dans le cadre de cette recherche, l’attention soutenue et l’attention sélective des élèves ont été examinées à la suite d’interventions dans leur classe avec la méthode d’appréciation des œuvres d’art (VTS). Ces deux types d’attention chez les enfants d’âge scolaire peuvent se définir ainsi :

  • L’attention sélective filtre les informations et est dirigée vers des points d’intérêt; un contrôle efficace de cette attention suppose que l’élève est capable de se concentrer sur des stimuli choisis, sans se laisser distraire;
  • L’attention soutenue se maintient pendant une période de temps plus ou moins longue, une capacité fondamentale en classe (van Zomeren et Brouwer, 1994).

La stratégie de la recherche

Deux écoles primaires et 125 élèves ont participé à l’étude : 75 élèves constituaient les groupes expérimentaux et 50, les groupes témoins. Pendant les interventions VTS et à la suite de ces dernières, 59 élèves ont été choisis au hasard, et leur niveau d’attention soutenue et d’attention sélective a été testé de manière répétée. Deux instruments ont été utilisés pour le mesurer : le KiTAP (Kids Test of Attentional Performance) (Zimmerman et Fimm, 2002) pour l’attention soutenue; et l’appareil Eye Tracker pour l’attention sélective, lequel appareil suivait le regard des élèves lorsqu’ils observaient des œuvres d’art.

Résultats

La collecte des données et le processus d’élaboration des protocoles de recherche se sont échelonnés sur une année scolaire. Dès la moitié de l’année, les élèves ayant reçu des leçons VTS régulièrement ont eu des scores plus forts aux tests de l’attention soutenue (KiTAP) que les élèves qui n’avaient pas suivi de leçons VTS. Dans leur progression, les résultats obtenus pour l’attention sélective à l’aide de l’appareil Eye Tracker sont similaires à ceux obtenus pour l’attention soutenue, avec des différences plus importantes favorisant les groupes expérimentaux en fin d’année.

Conclusion

Les données quantitatives recueillies démontrent que l’instauration d’activités régulières d’appréciation VTS en classe apporte des bénéfices importants en ce qui concerne les habiletés attentionnelles des participants. En effet, les élèves ayant eu droit à des leçons régulières d’appréciation d’œuvres d’art VTS ont significativement amélioré leur niveau d’attention soutenue et d’attention sélective, en comparaison de ceux qui n’ont pas pu assister à ces leçons. Dès lors, l’appréciation d’œuvres d’art fonctionnerait comme un coaching favorisant le développement attentionnel des jeunes. En ce sens, valoriser et mettre en place ce type d’activités dans les écoles participerait significativement à la réussite de tous les élèves.

Référence

Mendonça, P. (2020). Influence d’activités d’appréciation d’oeuvres d’art visuel Visual Thinking Strategies (VTS) sur l’attention sélective et soutenue d’élèves du 2e cycle du primaire. (Thèse de doctorat inédite). Université de Sherbrooke, Sherbrooke, QC. Repéré à https://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/17155

 

[1] Compétence 3 (en arts plastiques) : « Apprécier des œuvres d’art, des objets culturels du patrimoine artistique, des images médiatiques, ses réalisations et celles de ses camarades (PFEQ, p. 216). »

Source de l’image : ShutterStock

Articles similaires

Wikipédia : le type de contribution comme gage de qualité

Le style de collaboration à la rédaction d’articles sur Wikipédia a un effet direct sur la qualité de ceux-ci.

Voir l’article

Wikipédia dans la classe

L’encyclopédie libre Wikipédia fait partie des outils pouvant avoir une visée pédagogique.

Voir l’article

La voie de la réussite, la voix des étudiants

Les attitudes et les comportements scolaires sur lesquels s’appuient ces deux grands concepts sont nommés par les étudiants eux-mêmes.

Voir l’article

Commentaires et évaluations

Contribuez à l’appréciation collective

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *