Pour soutenir une réflexion sur les devoirs [Dossier thématique]

Les devoirs à la maison constituent une pratique pédagogique controversée. Divers arguments sont mis de l’avant par les partisans (p. ex., renforcement des apprentissages des élèves, développement d’habiletés cognitives) et les opposants (p. ex., surcharge de travail, aggravation des différences socioéconomiques). La recherche suggère que l’efficacité des devoirs dépend de nombreux facteurs dont ceux liés:

  • aux devoirs et à l’enseignant (type de devoir, pertinence et but du devoir, intérêt, niveau de difficulté, temps à consacrer, rétroaction fournie par l’enseignant),
  • à l’élève (sexe, âge, habiletés scolaires, valeur et utilité perçues du devoir, qualité de l’effort fourni) et,
  • à la famille (attitude des parents face aux devoirs, engagement, habiletés d’aide aux devoirs, scolarité).

De plus, l’efficacité des devoirs peut être évaluée selon plusieurs aspects tels que le rendement scolaire des élèves, leur motivation à apprendre, le développement d’habiletés cognitives ou la relation parents-enfants.

Creative Commons Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.0 Generic License cmiked

Dernière modification : 19 juin 2019.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 4,00 sur 5)

2 commentaires

  1. Par Agnès-Marie Leclerc Laliberté le 28 août 2017 à 1:14

    Je suis très fier du site RIRE. Votre implication à trouver des solutions pour améliorer la vie éducative des élèves et enseignants est stimulante.
    Pour le thème du devoir, j’en suis à penser, que le terme « devoir » devrait changer pour  » activités pratiques ».

    Cela donne rapidement l’impression d’ un non obligation mais plutôt de vouloir s’améliorer ou d’enrichir notre connaissance. Pour le parent, cela devient plus clair. Il sait tout de suite que faire l’activité permet à son enfant de pratiquer la notion enseignée hors de la classe. Ç’est une opportunité de démontrer son apprentissage et son acquis.

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)