Télévision et résultats scolaires: des effets négligeables, concluent deux études

Lecture : 3 min.
Mis à jour le 01 Fév 2022

Le temps passé devant la télé n’hypothèquerait ni les résultats scolaires ni les habiletés en lecture chez les enfants du primaire.

Deux études publiées coup sur coup par une équipe de l’Université Laval dans la Revue canadienne des sciences du comportement et dans Frontiers in Psychology arrivent à des conclusions qui entrent en collision frontale avec une idée reçue: le temps passé devant la télé par les enfants du primaire a un effet négligeable sur leur réussite scolaire et sur leurs habiletés en lecture.

Source de l’image: Shutterstock

«L’idée que le temps passé devant la télé rend les enfants paresseux intellectuellement ou leur enlève du temps qu’ils pourraient consacrer à des activités favorisant leur réussite scolaire est bien ancrée dans notre société. Les gens l’acceptent et la transmettent sans la questionner. Avant d’entreprendre ces études, j’étais moi-même convaincu que la télé nuisait à la réussite scolaire. J’ai dû me rendre à l’évidence: nos résultats ne soutiennent pas cette idée», souligne Frédéric Guay, professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval.

D’entrée de jeu, le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en motivation, persévérance et réussite scolaires tient à préciser que ses travaux ne doivent en aucun cas être interprétés comme une caution scientifique pour que les enfants passent du temps devant la télé.

«Les parents ont plusieurs bonnes raisons, dont certaines touchent la santé, pour réguler le temps que leurs enfants passent devant la télé et pour les encourager à faire autre chose. Toutefois, la réussite scolaire ne fait pas partie de ces bonnes raisons»

— Frédéric Guay

Les constats des chercheurs découlent d’une méta-analyse de 13 études consacrées au lien entre la télé et la réussite scolaire, ainsi que de l’analyse de données récoltées auprès de 2223 jeunes québécois qui ont été suivis entre l’âge de 6 et 10 ans dans le cadre de l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec. Les chercheurs ont vérifié s’il existait une corrélation entre la réussite scolaire, notamment les habiletés en lecture, et le temps consacré à l’écoute de la télévision dans cet échantillon de quelque 91 000 jeunes. Leur conclusion est nette: l’effet est négligeable.

« Avant d’entreprendre ces études, j’étais moi-même convaincu que la télé nuisait à la réussite scolaire. J’ai dû me rendre à l’évidence: nos résultats ne soutiennent pas cette idée. »

— Frédéric Guay

Comment expliquer cet étonnant résultat? «Une possibilité est que le temps passé devant la télé n’aurait pas été utilisé pour réaliser des activités favorisant la réussite scolaire, avance le professeur Guay. Les jeunes ont besoin eux aussi de moments de détente. Arrive un moment où ce qu’un enfant fait de son temps ne changera pas ses résultats scolaires.»

Frédéric Guay questionne d’ailleurs la logique qui sous-tend l’idée qu’un enfant du primaire qui éprouve des difficultés d’apprentissage réussira mieux s’il est privé de télévision. «Si un enfant ne possède pas les stratégies lui permettant de surmonter des difficultés en lecture, en mathématiques ou en d’autres matières, je ne vois pas comment le fait de le priver de télé et l’envoyer dans sa chambre pour qu’il étudie davantage pourrait l’aider. Ce n’est pas la solution.»

« Si un enfant ne possède pas les stratégies lui permettant de surmonter des difficultés en lecture, en mathématiques ou en d’autres matières, je ne vois pas comment le fait de le priver de télé et l’envoyer dans sa chambre pour qu’il étudie davantage pourrait l’aider. »

— Frédéric Guay

Le professeur Guay provoque des remous lorsqu’il présente les conclusions de ses travaux devant des spécialistes du monde de l’éducation ou devant des parents. Mais, il persiste et signe. «Nos analyses portent sur des dizaines de milliers de jeunes et les résultats sont là. Il faut tenir compte des données probantes pour recentrer les discussions autour des enjeux qui sont véritablement au cœur de la réussite scolaire des enfants. Je pense notamment au rôle clé joué par l’enseignant, surtout auprès des enfants qui ont des difficultés scolaires.»

Les deux articles scientifiques sont le fruit du travail de doctorat d’un membre de l’équipe du professeur Guay, Wilfried Supper. L’autre signataire est Denis Talbot, de la Faculté de médecine et du Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval.

Référence

Supper W, Guay F and Talbot D (2021) The Relation Between Television Viewing Time and Reading Achievement in Elementary School Children: A Test of Substitution and Inhibition Hypotheses. Front. Psychol. 12:580763. doi: 10.3389/fpsyg.2021.580763

Articles similaires

Les effets négatifs de la télévision sur les enfants en bas âge

Les enfants exposés à la télévision dès l’âge de deux ans sont plus à risque d’avoir des difficultés à l’école.

Voir l’article

Temps d’écran et bien-être psychologique ne font pas la paire

Une vaste étude établit un lien entre l’utilisation des écrans chez les enfants âgés de 2 à 17 ans et les risques de souffrir de troubles mentaux.

Voir l’article

À quel type de publicité télévisuelle les enfants québécois sont-ils exposés?

Le Groupe de recherche Médias et Santé le type de publicité auquel les enfants de moins de 13 ans sont le plus exposés est celui de l’agroalimentaire.

Voir l’article

Une étude démontre que la télévision a un impact négatif sur la communication parent-enfant

Les chercheurs de l’Université de l’Ohio ont, pour leur part, observé la communication entre la mère et l’enfant pendant qu’ils regardaient la télévision.

Voir l’article

Les effets de la télévision sur les habitudes de sommeil des tout-petits

Cet article traite des effets de la télévision sur le sommeil des enfants en âge préscolaire et propose quelques recommandations pour veiller sur la santé des tout-petits.

Voir l’article

Commentaires et évaluations

Contribuez à l’appréciation collective

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *