Les élèves issus de l’immigration : des élèves à ressources particulières

Lecture : 3 min.
Mis à jour le 01 Fév 2022

À tort, les élèves issus de l’immigration sont trop souvent perçus comme des élèves à besoins particuliers. Dans la perspective où ils ont le potentiel de proposer à la classe un enrichissement social et culturel, ne serait-il pas pertinent de les considérer plutôt comme des élèves à ressources particulières (Bauer, Borri-Anadon et Laffranchini Ngoenha, 2019)? Ce changement de regard peut se faire à même la classe; il revient alors à l’enseignant de tout mettre en œuvre pour tirer profit de cette diversité tout en offrant le soutien nécessaire pour les besoins manifestés. 

Article rédigé par:  Kelly Coutinho Gouveia et Marie Soleil Casavant-Chartier, étudiantes au Baccalauréat d’éducation au préscolaire et d’enseignement au primaire, Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

La différenciation pédagogique, une stratégie?

Chaque enfant a des besoins différents, qu’il soit issu de l’immigration ou non. La différenciation pédagogique propose trois pistes d’action favorisant l’émergence du plein potentiel de l’enfant au sein de son groupe classe :

  • reconnaître;
  • valoriser :
  • tirer parti de la diversité.

Ces trois pistes d’action constituent une clé pour que la diversité culturelle devienne source de richesses à l’école (Prud’homme, Bergeron et Borri-Anadon, 2016). La différenciation pédagogique est donc un outil pédagogique puissant que l’enseignant peut utiliser pour l’ensemble de son groupe classe. La diversité, quelle qu’elle soit, nécessite toujours une adaptation dans les méthodes d’enseignement; lorsqu’elle est appliquée avec bienveillance auprès de tous les élèves, la différenciation pédagogique demeure un atout de gestion de classe pour l’enseignant (ibid.).

La formation des enseignants : un enjeu d’importance

Selon Bauer, Borri-Anadon et Laffranchini Ngoenha (2019), l’ouverture à la diversité culturelle à l’école demeure un enjeu de formation. Pour ces chercheuses, chaque enseignant devrait avoir la possibilité d’être formé à propos des richesses de la diversité culturelle et surtout sur la façon de tirer profit de celle-ci au sein de la classe. Une formation de qualité permettrait de mieux outiller les enseignants relativement à l’arrivée d’élèves immigrants en soulignant certes les déficits de ces élèves, mais surtout leurs forces (ibid.). Lorsque les représentations, c’est-à-dire les façons de voir, de considérer ces élèves changent, il est beaucoup plus facile de faire preuve d’ouverture envers ces élèves issus de l’immigration (ibid.).

Le plurilinguisme, un exemple de richesse

Bien qu’il soit vu comme une entrave à l’apprentissage, le plurilinguisme favorise et facilite l’acquisition de compétences métacognitives et, conséquemment, les apprentissages (ibid.). Par ailleurs, la reconnaissance et la valorisation du plurilinguisme en classe laissent place à l’ouverture au monde et à la diversité auprès des élèves. Il devient ainsi possible pour l’enseignant de proposer des espaces de discussion et de débat dans la classe dans le but de favoriser les échanges entre cultures (ibid.). Les élèves pourront être ainsi amenés à échanger et à défendre leurs points de vue et leurs croyances dans un climat éthique, ouvert et respectueux.

Conclusion

La différenciation pédagogique et les stratégies qui lui sont attribuables permettent cette gestion d’ouverture. Or, cela demande une planification rigoureuse et une habileté personnelle à gérer les enjeux qui peuvent émerger de ces espaces d’échange. C’est en acquérant la capacité de se positionner à l’intérieur de pratiques pédagogiques différenciées que l’enseignant a la possibilité de devenir un phare de la diversité et de l’inclusion au cœur de la classe (ibid.).

Références

Bauer, S., Borri-Anadon, C. et Laffranchini Ngoenha, M. (2019). Les élèves issus de l’immigration sont-ils des élèves à besoins éducatifs particuliers? Revue hybride de l’éducation, 3(1). https://www.erudit.org/fr/revues/rhe/2019-v3-n1-rhe05043/1066428ar.pdf

Prud’homme, L., Bergeron, G. et Borri-Anadon, C. (2016). Apprendre à différencier : défis professionnels et pistes d’action pour reconnaître, valoriser et tirer parti de la diversité. Dans M. Potvin, M.-O. Magnan et J. Larochelle-Audet (dir.), La diversité ethnoculturelle, religieuse et linguistique en éducation : théorie et pratique (p.162-171). Fides Éducation.

Articles similaires

Une approche pour soutenir les élèves immigrants allophones en français

Françoise Armand et son équipe de recherche de l’Université de Montréal ont testé une intervention qui visait à répondre à la fois aux besoins scolaires et psychologiques des élèves immigrants allophones et/ou des élèves réfugiés.

Voir l’article

Favoriser la persévérance et la réussite éducative des autochtones au postsecondaire

Identifier les obstacles à la persévérance scolaire des étudiants autochtones au Québec, rendre compte de pratiques inspirantes pour favoriser leur réussite postsecondaire et améliorer les services qui leur sont destinés. Tels sont les objectifs d’une étude menée par le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ).

Voir l’article

Pratiques de socialisation favorisant la réussite scolaire d’élèves issus de communautés autochtones et de l’immigration récente

Cet article traite des pratiques de socialisation et d’intégration mises en œuvre par des enseignants du primaire et du secondaire auprès des élèves issus des communautés autochtones et de l’immigration.

Voir l’article

Le bien-être des élèves issus de l’immigration

Une enquête PISA, effectuée en 2015, compare le bien-être des élèves immigrants à celui des élèves non immigrants ainsi que leur réussite scolaire.

Voir l’article

Favoriser l’engagement scolaire des élèves immigrants: le rôle des pratiques enseignantes

Dans le but de mieux comprendre la complexité à laquelle sont confrontés ces enseignants, Isabelle Archambault, professeure à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal et membre du Groupes de recherche sur les environnements scolaires (GRES), s’est intéressée aux pratiques enseignantes qui influencent l’engagement scolaire des élèves du primaire en contexte défavorisé et pluriethnique.

Voir l’article

Comment développer la compétence interculturelle des éducatrices en service de garde

Dans un article traitant de la question, deux chercheures de l’UQAM examinent comment s’est développée la compétence interculturelle chez les éducatrices.

Voir l’article

Commentaires et évaluations

Contribuez à l’appréciation collective

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *