La santé et la sécurité du travail, ça intéresse les jeunes !

Lecture : 3 min.
Mis à jour le 14 Juin 2023

Chaque année, un nombre significatif de jeunes sont victimes d’accidents de travail (CNESST, 2023). En effet, pour l’année 2022, les jeunes de 24 ans et moins subissent plus d’une lésion sur dix, malgré qu’ils occupent majoritairement des emplois à temps partiel (Ibid.). Cette situation n’est pas propre au Québec, puisque « les jeunes en Europe ont une probabilité 40 % plus élevée de subir un accident du travail que les travailleurs plus âgés » (Organisation internationale du travail, s.d.).

Source de l’image : Shutterstock

L’intégration de savoirs de prévention

Une bonne façon de réduire les risques d’accident sur le marché du travail est d’intégrer dans notre enseignement l’apprentissage des savoirs de prévention. Ceux-ci consistent en « la mobilisation du savoir théorique, du savoir-faire et du savoir-être pour l’apprentissage des sources de risques, des divers moyens de prévention et des stratégies de régulation de la santé et de la sécurité au travail (SST) pour la préservation de sa propre santé et celle des autres » (Castonguay, 2022, p. 73).

Les jeunes sont-ils ouverts à se former en SST ?

Oui ! L’enquête menée par l’Observatoire de la formation professionnelle du Québec, auprès de 5 923 élèves (955 provenant d’un centre anglophone et 4 977 d’un centre francophone) de la formation professionnelle (FP) dans 5 régions du Québec (Capitale-Nationale, Mauricie, Montérégie, Montréal, Outaouais), montre que 80 % des élèves interrogés considèrent que les notions de prévention ou de santé et sécurité du travail (SST) apprises dans leur formation sont utiles et nécessaires. Cette proportion atteint 100 % des répondant·es dans des métiers comme ceux de la construction, de la mécanique ou de la santé (p. ex., infirmier·ères auxiliaires) ! Il s’agit là d’un levier très important pour les enseignant·es, puisque la motivation est une force qui incite un·e élève à choisir des activités, à s’engager envers elles et à persévérer afin d’atteindre un but (Dubeau et al., 2021).

Les résultats préliminaires de cette enquête, présentés à l’ACFAS, montrent aussi que ce sont les enseignant·es qui motivent le plus leurs élèves à avoir un comportement et une attitude sécuritaires durant leur formation. Le rôle des enseignant·es, des intervenant·es de première ligne, dans la sensibilisation et la formation des élèves de FP en matière de prévention ou de la santé et de la sécurité du travail (SST) est donc central.

L’apprentissage des savoirs de prévention chez les jeunes

Il faut poursuivre le travail afin de développer des outils de formation pour favoriser l’apprentissage des savoirs de prévention chez les jeunes, puisque les enseignant·es de la FP préparent leurs élèves aux risques du marché du travail de façon très inégale (Castonguay, 2022 ; Chatigny et al., 2012 et Lecours, 2017). Les outils de formation développés permettront aux enseignant·es d’avoir accès à du matériel et à des moyens d’enseignement pour donner aux jeunes les moyens de prendre des mesures pour se protéger eux-mêmes et leurs collègues dans leur travail au quotidien.

Références

Castonguay, R. (2022). Pratiques d’enseignement des savoirs de prévention en formation professionnelle au secondaire au Québec. Repéré à https://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/19332

Chatigny, C., Nadon-Vézina, L., Riel, J., Couture, V., & Hastey, P. (2012). Analyse ergonomique de la santé et de la sécutiré en centre de formation professionnelle. Repéré à https://www.irsst.qc.ca/publications-et-outils/publication/i/100674/n/analyse-ergonomique-de-la-sante-et-de-la-securite-en-centre-de-formation-professionnelle-r-756

CNESST. (2021). Portrait lésionnel des jeunes travailleurs de 24 ans ou moins. Repéré à https://www.cnesst.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/portrait-des-jeunes.pdf

Dubeau, A., Plante, I., Jutras-Dupont, C., Samson, G., & Frenay, M. (2021). Understanding the relationships between psychological and contextual determinants, motivation and achievement outcomes for students in vocational training or technical training programs. Vocations and Learning14, 165-183. Repéré à https://www.researchgate.net/publication/346059136_Understanding_the_Relationships_between_Psychological_and_Contextual_Determinants_Motivation_and_Achievement_Outcomes_for_Students_in_Vocational_Training_or_Technical_Training_Programs

Lecours, A. (2017). Développement du comportement préventif au travail chez les élèves en apprentissage d’un métier (Doctoral dissertation, Université de Montréal). Repéré à https://depot-e.uqtr.ca/id/eprint/8201/1/031872940.pdf

OIT. (2018). Lésions et maladies pour les jeunes travailleurs. Repéré à https://www.ilo.org/infostories/fr-FR/Stories/safety-health/youth#intro

Articles similaires

Le goût du travail chez les jeunes

Une équipe de chercheurs de l’Université Laval ont donné la parole aux jeunes de la formation professionnelle et technique. Ce rapport expose les principaux résultats de l’étude, qui portent sur la place qu’occupe le travail dans la vie des jeunes, le sens qu’ils lui confèrent, ainsi que leur parcours d’insertion dans le marché du travail.

Voir l’article

Comment concilier études et travail?

Cette revue de littérature a permis de dégager les conditions favorables à une bonne conciliation entre les études et le travail.

Voir l’article

Développer la littératie alimentaire des jeunes adultes

Plusieurs études, dont l’Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire en 2016-2017, menée par l’Institut de la statistique du Québec, révèlent que les habitudes des jeunes et de la population adulte sont parfois éloignées des recommandations du Guide alimentaire canadien (GAC). En transition vers la vie adulte, le renforcement des compétences en littératie alimentaire est important, car cela permet d’acquérir des connaissances permettant de saines habitudes de vie ainsi que de faire des choix éclairés en matière de consommation tout en gagnant une certaine autonomie.

Voir l’article

Commentaires et évaluations

Contribuez à l’appréciation collective

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *