Favoriser la persévérance et la réussite éducative des autochtones au postsecondaire

Temps approximatif de lecture : 3 à 4 minutes

Par : Lise Santerre

Identifier les obstacles à la persévérance scolaire des étudiants autochtones au Québec, rendre compte de pratiques inspirantes pour favoriser leur réussite postsecondaire et améliorer les services qui leur sont destinés. Tels sont les objectifs d’une étude menée par le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ), qui réitère l’importance d’assurer la complémentarité des services et la collaboration entre les intervenants afin de répondre adéquatement aux besoins des Autochtones aux études postsecondaires.

Source de l’image : ShutterStock

 

 

Encore plusieurs obstacles à surmonter

Au Québec, l’accès complet et équitable des Autochtones aux services du système public d’éducation postsecondaire est un enjeu incontournable lorsqu’il est question du rattrapage des inégalités historiques entre Autochtones et non-Autochtones quant à l’obtention d’un diplôme, signale le RCAAQ. En effet, malgré les actions menées et les progrès enregistrés jusqu’à présent, on constate que plusieurs obstacles limitent toujours l’accès d’un grand nombre d’Autochtones aux études collégiales et universitaires.

Afin de favoriser et d’appuyer la mise en œuvre des solutions les plus innovantes en matière de persévérance scolaire aux études postsecondaires, le RCAAQ a réalisé une étude fondée sur les témoignages d’étudiants autochtones, sur les observations faites au Centre d’amitié autochtone de Trois-Rivières et au Centre multi-services MAMUK de même que sur l’analyse de l’offre de services de tous les centres d’amitié autochtones affiliés au RCAAQ. Cette étude vise à mieux comprendre les besoins spécifiques des étudiants autochtones afin de s’attaquer efficacement aux obstacles socioéconomiques, structurels et institutionnels qui entravent leur accès et leur réussite aux études postsecondaires.

À partir des données démographiques tirées du rapport Les Autochtones en milieu urbain et l’accès aux services publics, le RCAAQ brosse un bref portrait des étudiants autochtones au postsecondaire. Il présente également les mesures qui freinent ou qui favorisent leur persévérance et leur réussite éducative.

Des pistes d’action inspirantes

Le RCAAQ identifie tout d’abord les facteurs qui influencent la persévérance et la réussite des Autochtones aux études postsecondaires : les réalités socioéconomiques, les défis personnels et les obstacles institutionnels (barrières linguistiques, programmes contingentés, cohérence entre les contenus et les savoirs autochtones, etc.).

Parmi les actions qui les ont aidés lors de leur parcours, plusieurs étudiants rencontrés dans le cadre de cette étude ont exprimé leur intérêt pour des questions touchant leur nation ou plus largement les populations autochtones. Les parcours d’études libres et le cheminement Tremplin DEC, qui leur permettent de progresser à leur rythme et offrent plus de flexibilité, leur plaisent davantage.

Le RCAAQ rappelle ensuite la stratégie en éducation dont il s’est doté en 2018. Cette stratégie a pour but d’offrir aux Autochtones vivant en milieu urbain l’accès à un continuum de services pour les individus et les familles favorisant l’apprentissage, la persévérance scolaire et la réussite éducative. Cette stratégie se déploie en cinq volets d’action :

  1. La collaboration et le partenariat entre les centres d’amitié autochtones et les centres de services scolaires, les écoles et la communauté;
  2. L’intervention en soutien à l’apprentissage des individus et des familles;
  3. La valorisation des cultures autochtones;
  4. La création d’environnements favorables à l’éducation;
  5. La recherche et l’évaluation.

Afin d’aider les étudiants autochtones à surmonter les obstacles qui nuisent à leur réussite éducative, le RCAAQ s’inspire de cette stratégie et propose la création de partenariats forts, notamment par l’entremise d’ententes de collaboration formalisées entre les établissements postsecondaires et les centres d’amitié autochtones. De tels partenariats permettraient de s’assurer que tous assument bel et bien leurs responsabilités dans la réussite éducative des étudiants autochtones.

Passer à l’action

Le rapport conclut en soulignant que les services favorisant la persévérance et la réussite éducative des étudiants autochtones doivent être institutionnalisés et financés de façon pérenne. Ces actions ne doivent pas reposer que sur certains enseignants ou employés ayant cette mission à cœur. Enfin, le RCAAQ ajoute que l’on connaît bien maintenant ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, et qu’il est temps de passer à l’action.

Références

Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ). (2020). Favoriser la persévérance et la réussite éducative des étudiants autochtones au postsecondaire. Wendake, RCAAQ.

Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ). (2018). Les Autochtones en milieu urbain et l’accès aux services publics. Portrait de la situation au Québec. Wendake, RCAAQ.

Pour aller plus loin…

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 18 février 2021.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)