Inégalités et iniquités en contexte de COVID-19

Temps approximatif de lecture : 4 à 6 minutes

La fermeture des écoles au printemps 2020 a pris par surprise une grande partie des acteurs du milieu de l’éducation. À divers degrés et en fonction d’échéances qui leur étaient propres, les écoles primaires et secondaires ainsi que les établissements postsecondaires et de la formation générale des adultes (FGA) ont dû effectuer un passage à l’apprentissage en ligne accéléré. Le Réseau Périscope a réuni six panels thématiques d’acteurs du milieu, de chercheurs et d’experts pour échanger différents points de vue sur les inégalités et les iniquités que la COVID-19 a exacerbées ou révélées. Voici quelques éléments à retenir de ces panels.

Le Réseau Périscope a mis en ligne les résumés de cette première série de Panels en réseau sur les inégalités/iniquités de participation au temps de la COVID-19, tenus du 10 au 29 juin 2020, en ligne. Aussi, dans l’espace réservé aux membres, il est possible de visionner les captations vidéo de ces panels.

Source de l’image : ShutterStock

Des obstacles matériels et situationnels

Un des enjeux majeurs que cette crise a fait ressortir est centré autour de l’accès inégal aux technologies et aux outils numériques nécessaires, et de leur utilisation, pour maintenir une continuité de l’apprentissage : accès à un ordinateur ou à une tablette électronique, à Internet, à une bande passante suffisante et stable pour effectuer les activités suggérées, pour participer à une visioconférence, etc. Il s’agit donc d’un accès inégal à des activités stimulantes et engageantes. En outre, durant la période de confinement liée à la pandémie, les familles devaient chacune composer avec des contraintes différentes (par exemple, un ordinateur pour toute la famille, un espace tranquille pour lire ou pour écrire à l’écran, l’attrait d’un travail rémunéré), ce qui a entraîné, pour certains élèves, l’impossibilité de poursuivre leurs apprentissages.

Des apprenants en formation générale des adultes se sont parfois trouvés à endosser des responsabilités supplémentaires, comme d’enseigner à leurs enfants qui n’allaient plus à l’école, en plus des exigences liées à leur emploi et à leurs études. D’autres occupaient des emplois où le télétravail était impossible, ce qui explique dans certains cas une variabilité dans la participation des parents à la vie scolaire de leurs enfants.

Ainsi, il s’est confirmé que les familles à faibles revenus et celles dont les enfants présentent un handicap, une difficulté d’adaptation ou d’apprentissage ont été affectées gravement par les inégalités et iniquités exacerbées par la pandémie.

La formation

Posséder les outils numériques nécessaires ne représente pas non plus une garantie d’une expérience d’apprentissage à distance réussie. Un des éléments soulevés par les panélistes est celui des compétences inégales du personnel enseignant, des parents et des élèves quant à l’usage des technologies, des logiciels et des plateformes disponibles, et à leurs usages possibles pour l’enseignement et l’apprentissage.

Les élèves de niveau primaire et secondaire sont réputés pour bien connaître certaines technologies numériques. Cependant, l’utilisation qu’ils en font est plutôt récréative (réseaux sociaux et jeux vidéo, par exemple). Leur faible littératie numérique a ainsi été une entrave à la bonne marche du passage de l’apprentissage en classe à l’apprentissage en ligne.

Également, les enseignants ont procédé au passage de l’enseignement en classe à l’enseignement en ligne sans avoir nécessairement tout le soutien dont ils auraient eu besoin. Plusieurs méconnaissaient les outils numériques et les technologies, dont l’usage à des fins d’apprentissage devenait soudainement le plan B. Néanmoins, les établissements et les enseignants qui avaient déjà une bonne expérience de ces technologies ont vécu une transition plus fluide.

Bien sûr, les outils numériques ne sont pas sans limites. Certaines matières, qui font appel à des processus témoignant de la démarche de l’élève, sont plus difficiles à enseigner en ligne (mathématiques, éducation physique, par exemple). Donc, même si les élèves présentent des captures d’écran du produit « fini » de leur activité d’apprentissage dans ces matières, l’enseignant ne peut pas évaluer leur démarche.

Quelle rentrée 2020?

Les intervenants des six panels du Réseau Périscope ont fait ressortir quelques actions possibles en vue de la rentrée 2020 :

  • Établir et entretenir des liens entre les enseignants et la famille, afin de présenter les outils utilisés et les horaires privilégiés;
  • Impliquer des organismes locaux afin de cibler les besoins des familles du quartier en pouvant ainsi compter sur des acteurs déjà engagés auprès de ces familles;
  • Déterminer, dans chaque école, quelques outils numériques les plus appropriés dans le contexte. De cette manière, le soutien scolaire à offrir aux parents serait simplifié;
  • Favoriser l’aide des collègues pour faire connaître les fonctionnalités et les usages des technologies retenues. Des personnes-ressources pourraient ainsi être ciblées dans les équipes-écoles, qui agiraient comme mentor en vue de l’appropriation des outils numériques à être utilisés par le personnel enseignant;
  • Prévoir des trousses de matériel didactique « maison », voire engager la famille dans sa fabrication;
  • Affirmer l’expertise pédagogique des enseignants et sa transposition en ligne au moyen d’outils numériques et envisager des modalités d’enseignement comme le co-enseignement;
  • Faire preuve, dans le cadre du travail des directions d’établissements scolaires, de créativité et d’un leadership partagé afin d’impliquer l’ensemble du personnel dans les décisions selon le contexte.

Conclusion

Les inégalités et les iniquités se sont manifestées sous plusieurs formes, sur le plan scolaire, pendant le printemps 2020. Les familles se sont heurtées à des obstacles matériels et situationnels importants, qui avaient le potentiel d’interrompre le processus d’apprentissage des apprenants enfants et adultes. Il importe donc de se préparer sérieusement pour l’automne 2020.

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 27 juillet 2020.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Un commentaire

  1. Par Josée Théroux le 29 juillet 2020 à 19:39

    Bonjour,

    Très intéressant. Cependant, comme c’est souvent le cas, la formation professionnelle à été oubliée.

    Contrairement aux autres niveaux d’études, nous avons poursuivi l’enseignement à distance de certaines compétences dans un objectif d’évaluation de fin de sanction.

    Même si les écoles primaires et secondaires de ma région étaient fermées, les évaluations se sont déroulés en présence au centre.

    Lorsqu’on parle d’inégalité, il ne faut pas oublier les conditions de travail des enseignants 😉

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)