Pourquoi et comment introduire le jeu symbolique

Temps de lecture approximatif : 3 à 4 minutes

Le jeu et sa valeur dans le développement de l’enfant semblent faire consensus parmi les éducateurs. Cependant, il devient de plus en plus ardu pour eux de conserver le temps accordé au jeu, considérant les pressions exercées sur ces éducateurs en ce qui concerne le rendement et la réussite scolaires des enfants en âge préscolaire et scolaire. Cet article fait état des travaux de Deborah Leong et d’Elena Bodrova sur le jeu symbolique et la manière dont celui-ci aide les enfants à développer des aptitudes essentielles à l’apprentissage.

Deborah Leong, professeure de psychologie à la Metropolitan State University à Denver, et Elena Bodrova, chercheure au National Institute for Early Education Research of Rutgers University, ont mis sur pied un programme intitulé Tools of the Mind. Ce programme, qui vise la promotion de l’autorégulation, a permis aux chercheures de tirer plusieurs conclusions satisfaisantes au sujet du jeu symbolique et de ses bienfaits sur le développement des enfants en bas âge.

Source de l’image : ShutterStock

Approche basée sur les théories de Vygotsky

Le jeu symbolique (make-believe play) aurait trois caractéristiques selon Vygotsky (les enfants créent une situation imaginaire, jouent des rôles et suivent les règles déterminées par ces rôles) et autant d’avantages :

  1. Il facilite l’émergence de la pensée symbolique chez les enfants, qui structurent eux-mêmes le sens qu’ils donnent aux objets dans leur jeu;
  2. Il permet aux enfants de maîtriser leur comportement dans leurs interactions avec les autres : dans le jeu symbolique, les enfants sont appelés à simuler des émotions, selon le rôle endossé, et ainsi mieux outillés pour identifier ces émotions et pour les contrôler en dehors du jeu;
  3. Il crée un contexte propice au développement de l’autorégulation, car en suivant les règles associées au rôle qu’il endosse, l’enfant doit maîtriser des impulsions auxquelles il céderait normalement dans un contexte réel.

Plus les enfants développeront leurs compétences (ex. : sur le plan langagier), plus les scénarios deviendront complexes et plus les relations entre les personnes primeront sur le reste du jeu. Selon Vygotsky, le jeu symbolique se transformera, une fois que l’enfant aura atteint l’âge scolaire, en un processus interne : mémoire logique, pensée abstraite, etc.

Comment encourager le jeu symbolique?

Les chercheures ont tiré du projet Tools of the Mind les trois conclusions et enseignements suivants, qui pourraient servir aux éducateurs à la petite enfance, ainsi qu’aux parents.

  1. Développer les connaissances qui encouragent le jeu symbolique

Pour que les enfants s’approprient des rôles dans le jeu symbolique, ils doivent avoir un bagage de compréhension de celui-ci. Utiliser des documentaires pour enfants comme déclencheur d’un jeu symbolique peut beaucoup aider en ce sens. Par exemple, une série télévisée éducative qui s’adresse aux enfants et qui présente des métiers, comme vétérinaire, enseignant, astronaute, etc., incitera par la suite les enfants à incarner ces figures. De plus, éducateurs et parents peuvent les aider en les aiguillant sur les tâches d’un vétérinaire, sur les questions qu’il pose, sur la manière d’examiner un animal, etc.

  1. Utiliser des objets communs pour soutenir la pensée abstraite et l’imagination

L’enfant est amené dans le jeu symbolique à construire ou à donner un nouveau sens à un objet. Ainsi, une boîte de carton peut avoir un sens dans tel contexte de jeu (ex. : une voiture) et un autre sens dans tel autre contexte (ex. : un vaisseau spatial). Par conséquent, il ne faut pas hésiter à laisser de côté des jouets pour utiliser ce qui tombe sous la main (ex. : magazines, boîtes). Et cela est d’autant plus vrai si le jeu se déroule à l’extérieur avec des éléments naturels ou culturels, qui font partie de l’environnement.

  1. Développer l’autorégulation

Une manière de faire évoluer le jeu symbolique en un jeu mature et complexe consiste à aider les enfants à planifier leur jeu, c’est-à-dire à prévoir les grandes lignes d’un scénario. De plus, en planifiant ainsi le jeu, il est possible de l’adapter à la vie quotidienne : épicerie, bibliothèque, restaurant, etc. Les enfants peuvent ainsi planifier ce dont ils ont besoin pour recréer ce scénario, notamment les connaissances qui leur sont nécessaires pour endosser tel ou tel rôle.

En somme, le jeu symbolique comporte de nombreux avantages pour les enfants, ainsi que le démontrent Leong et Bodrova, qui cherchent à mettre de l’avant plusieurs stratégies, utilisées notamment par l’émission Sesame Street. Des stratégies qui peuvent certainement permettre aux parents et enseignants d’encourager le jeu symbolique, de stimuler l’imaginaire des enfants et de favoriser leur développement.

Référence

Bodrova, E. et Leong, D. J. (2019). Making Play Smarter, Stronger, and Kinder Lessons from Tools of the Mind. American Journal of Play, 12(1). https://www.journalofplay.org/sites/www.journalofplay.org/files/pdf-articles/12-1-Article-3-Making-Play-Smarter.pdf

Pour aller plus loin…

 

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 5 avril 2020.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)