Compétences émotionnelles : pourquoi et comment les enseigner?

De récentes recherches soutiennent que l’apprentissage des compétences émotionnelles tôt dans le développement de l’enfant est associé à une meilleure réussite scolaire plus tard dans leur parcours. En outre, elles sont liées étroitement à la santé mentale, à l’autorégulation et au développement des compétences sociales des enfants. Cela dit, il n’est pas toujours évident de trouver un moyen de les enseigner au jour le jour. Cet article s’appuie sur le rapport de l’Education Endowment Foundation, Improving Social and Emotional Learning in Primary Schools: Guidance Report, et propose des pistes d’action pour les enseignants et les parents qui désirent développer les compétences émotionnelles des enfants.

Des compétences fondamentales

L’apprentissage social et émotionnel réfère au processus de compréhension et de gestion des émotions. Cela comprend aussi le développement des capacités à démontrer de l’empathie, à poser et à entretenir des relations interpersonnelles saines, ainsi qu’à la prise de décision responsable. Chacune de ces compétences est associée à des savoir-faire et à des savoir-être, comme le démontre le tableau suivant.

Source de l’image : Poortvliet, Clarke et Gross, 2019.

 

La littérature scientifique démontrant ces corrélations est fournie dans le guide de Poortvliet, Clarke et Gross (2019). Elle met aussi en évidence que ces compétences peuvent être cultivées et développées dans des curriculums scolaires adaptés. Les impacts positifs de l’implantation de tels curriculums semblent vastes et variés, comme l’amélioration du rendement scolaire, la réduction des problèmes de conduite, et bien plus encore.

Un enseignement de tous les jours

Les recommandations formulées dans ce guide portent sur des activités simples, des routines ou même des stratégies que les enseignants peuvent adopter afin de favoriser le développement des compétences sociales et émotionnelles chez les élèves.

Stratégies pour améliorer la conscience de soi des enfants

La conscience de soi comprend l’habileté à reconnaître les émotions et à comprendre la manière dont celles-ci influencent notre comportement, ce qui aide aussi à mieux se connaître et à accroître la confiance en soi. Ainsi, pour développer cette compétence, les enseignants peuvent aider les élèves à reconnaître et à identifier les émotions qu’ils vivent, donc à mettre en mots leurs émotions. Plusieurs activités sont possibles :

  • Profiter de la lecture d’une histoire pour discuter de la manière dont se sentent les personnages et des raisons pour lesquelles ils se sentent ainsi;
  • Utiliser des jeux pour développer le vocabulaire associé aux émotions (jeux de mime ou charades);
  • Apporter des accessoires en classe (miroirs, images et photographies) pour mettre en images les transformations faciales et corporelles lorsqu’une personne vit une émotion.

La reconnaissance des émotions, et le développement du vocabulaire qui y est associé peuvent se faire avec une affiche à laquelle l’enseignant pourra se référer au fil des activités.

Source de l’image : Poortvliet, Clarke et Gross, 2019.

Stratégies pour améliorer l’autorégulation des enfants

L’autorégulation renvoie aux habiletés à comprendre et réguler les émotions, pensées et comportements dans une pléiade de situations. Les enfants sont ainsi appelés, en développant cette compétence, à obtenir des comportements socialement acceptables et à exprimer adéquatement, par exemple, la colère.

Pour ce faire, quelques activités sont suggérées :

  • Enseigner aux élèves des techniques pour se calmer. Comme une tortue qui se rétracte dans sa carapace, il faut que l’élève, dans des moments émotionnels intenses (colère, par exemple), puisse avoir les outils pour se calmer. Il peut, par exemple, répéter une phrase comme « Je peux me calmer », prendre des respirations lentes, ou faire un décompte à partir de 10. Une fois redevenu calme, l’élève peut sortir de sa coquille et appréhender la situation de manière à résoudre le problème auquel il faisait face.
  • Apprendre aux élèves à reconnaître le langage corporel des autres. Ils seront ainsi plus aptes à reconnaître les signes physiologiques des émotions et cela les encouragera à en discuter plus explicitement.
  • Encourager les élèves à parler de manière positive des émotions. Cela les aidera à se calmer plus rapidement.

Stratégies visant à renforcer la conscience sociale des enfants

La conscience sociale est l’habileté par laquelle les enfants développent leur empathie. Les enfants d’un plus jeune âge sont naturellement plus centrés sur eux-mêmes. Développer leur compréhension dans une perspective compréhensive des autres les aidera à long terme à développer d’autres compétences sociales et émotionnelles complexes.

Les enseignants peuvent ainsi :

  • encourager les questionnements personnels (ex. : « Qu’est-ce que j’aurais fait dans cette situation? ») qui permettront aux élèves d’évaluer leurs propres actions;
  • par la littérature, les films et les documentaires, faire prendre conscience aux élèves des émotions que les autres éprouvent dans différentes situations (ex. : cas d’intimidation).

 

Stratégies visant à améliorer les compétences relationnelles des enfants

Ces compétences ont trait à l’habileté à interagir positivement avec les pairs et avec les adultes, tout comme à savoir s’adapter à différentes situations sociales. Les enseignants peuvent par conséquent favoriser le développement des compétences communicationnelles et des rapports sociaux. Voici par exemple comment faire :

  • Les élèves peuvent être amenés à faire un remue-méninges pour dégager les éléments clés d’une communication réussie (ex. : le contact visuel, le fait de ne pas interrompre la personne lorsqu’elle parle);
  • Travailler en groupe de deux personnes pour inventer un scénario de communication (ex. : parler à ses parents au téléphone) et pour trouver les manières d’améliorer cette communication;
  • Débattre des règles à adopter dans la classe pour développer une meilleure communication et des compétences relationnelles.

Stratégies visant à renforcer la prise de décision responsable des enfants

Ces prises de décisions responsables sont liées à la capacité des enfants de résoudre des problèmes et de faire des choix éclairés. Pour que cette compétence se développe, les enfants doivent apprendre à évaluer une situation, à penser aux solutions à leur portée et à considérer les conséquences qu’elles impliquent.

Voici les étapes de la démarche de résolution de problème qu’il est possible d’enseigner aux enfants :

  1. Identifier le problème : aider l’élève à réfléchir à la façon dont il se sent et à penser à ceux qui l’entourent;
  2. Penser aux solutions possibles : aider l’élève à trouver des solutions possibles en lui posant des questions;
  3. Nommer les avantages et les désavantages de chaque solution : aider l’élève à déterminer les retombées possibles, qu’elles soient positives ou négatives.
  4. Choisir une solution : encourager l’élève à en choisir une, en l’interrogeant sur ses caractéristiques (ex. : « Est-ce une solution sécuritaire? »; « Est-ce juste? »);
  5. Tester le tout : aider l’élève à mettre en œuvre la solution trouvée, ce qui lui permettra aussi de voir ce qui en découle. Si le problème persiste, encourager l’élève à utiliser une autre solution.

Ce processus de résolution de problème fonctionne toutefois mieux lorsque l’élève est calme. Il faut alors l’encourager à utiliser des techniques pour se calmer, ce qui lui permettra de mieux anticiper les solutions possibles.

Conclusion

Le guide de Poortvliet, Clarke et Gross va beaucoup plus loin que ces quelques stratégies d’enseignement explicite des compétences sociales et émotionnelles. En effet, il fournit des techniques et activités à intégrer par les enseignants dans le programme scolaire. Aussi, il fournit des pistes de réflexion pour mieux planifier l’enseignement de ces compétences dans le curriculum. Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à consulter ce guide!

Référence

Poortvliet, M., Clarke, A. et Gross, J. (2019). Improving Social and Emotional Learning in Primary Schools: Guidance Report. Education Endowment Foundation. https://educationendowmentfoundation.org.uk/public/files/Publications/SEL/EEF_Social_and_Emotional_Learning.pdf

 

Pour en savoir plus…

Dernière modification : 30 janvier 2020.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)