L’utilisation du numérique en éducation en 2019 : un état des lieux

Lors de l’EDUsummIT2019 (du 29 septembre au 2 octobre) sous le thème de l’apprentissage à l’ère numérique (Learners and learning contexts: New alignments for the digital age), quelque 150 participants, dont une majorité des chercheurs, se sont réunis pour approfondir certains enjeux contemporains relatifs aux usages du numérique, notamment à l’école, et offrir des pistes d’action notamment aux acteurs du milieu scolaire et de la recherche.

Source de l’image : ShutterStock

Mise en contexte

L’EDUsummIT est une communauté globale de chercheurs, de décideurs politiques, et de praticiens dédiés à l’intégration efficace des technologies de l’information en éducation. Cela se concrétise entre autres par une promotion active des dernières découvertes scientifiques et par une invitation à en tenir compte dans les milieux de la pratique et en matière de gouvernance. Vous trouverez dans cet article un aperçu des éléments marquants de cet événement d’envergure.

Un bilan des plus récentes recherches sur l’intégration efficace des technologies de l’information en éducation a été présenté le 2 octobre dernier dans le cadre d’un événement qui faisait suite à l’EDUsummIT2019. Cet évènement a aussi permis d’alimenter les réflexions à propos des pratiques dans les différents pays membres de l’UNESCO. Au Québec, nous avons pu en bénéficier directement lors de cette édition, en raison de sa tenue à l’Université Laval, et il a servi de base de discussion par rapport à l’utilisation du numérique dans les écoles dans le cadre d’une activité francophone organisée dans la foulée de ce sommet, soit : Courants numériques et vents québécois : les utilisations du numérique en éducation. Cette activité, orchestrée par le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec [CTREQ], en collaboration avec le réseau PÉRISCOPE, et avec le soutien financier du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, se déroulait à la suite de l’assemblée générale du CTREQ.

Évolution des tendances des recherches

L’EDUsummIT2019 avait comme point de départ la publication de l’ouvrage collectif Information Technology in Primary and Secondary Education (Joke Voogt éd., 2008); dix ans plus tard, une deuxième édition de ce volume comportant 88 chapitres a été publiée. Comme le soulignent les professeurs Joke Voogt et Gerald Knezek, un élément ressort de ces deux volumes réunissant les analyses sur l’usage du numérique en éducation : une évolution des thèmes et des résultats des recherches. S’il était davantage question, dix ans plus tôt, des technologies en elles-mêmes et de leur intégration dans l’enseignement; en 2019, on remarque que les thèmes se sont transformés pour être maintenant axés sur l’apprentissage, les connaissances et l’apport de l’humain dans les usages du numérique. Les images suivantes expriment bien cette évolution des perspectives et des objets des recherches en éducation au cours des 10 dernières années.

WordleTM representation of frequency of key words in working group topics for EDUsummIT 2009

Source de l’image : Joke Voogt et Gerald Knezek

 

WordleTM representation of frequency of key words in working group topics for EDUsummIT 2019

Source de l’image : Joke Voogt et Gerald Knezek

La modification de l’utilisation de la technologie

La chercheuse Margaret Cox, du King’s College situé en Grande-Bretagne, souligne d’ailleurs que la présence des technologies en classe a évolué, depuis les années 1970 en Grande-Bretagne, non seulement dans la fréquence d’utilisation, mais aussi dans la forme des usages. Elle remarque également que le nombre d’appareils liés à l’informatique a augmenté significativement. Cependant, si l’on y regarde de près, on remarque que l’essentiel de l’utilisation du numérique se produit en dehors des salles de classe, ce qui indique que les élèves utilisent moins les technologies pour effectuer de la résolution de problèmes complexes en comparaison aux décennies précédentes. Plutôt, ils naviguent sur le web et font un usage de consultation des ressources presque exclusivement.

 

Source de l’image : Margaret Cox

 

Source de l’image : Margaret Cox

 

Ce constat a amené le gouvernement à modifier le programme d’études pour y intégrer l’apprentissage de la programmation informatique et, de ce fait, modifier l’usage des technologies en classe. Le gouvernement britannique a ainsi effectué des modifications profondes pour changer la place accordée aux technologies de l’information dans l’éducation nationale. Il cherchait avant tout à fournir un enseignement de haute qualité adapté aux besoins des élèves dans leur développement de la pensée computationnelle et de la créativité informatique. Grâce à ces changements, les élèves peuvent, est-il souhaité, ainsi acquérir les compétences recherchées dans le monde du travail en cette ère numérique.

Tendances actuelles

L’EDUsummIT2019, en réunissant près de 150 participants lors de son édition 2019, a permis de fournir un aperçu de l’avancement de la recherche dans le domaine du numérique en éducation. Pour ce faire, les champs de recherche avaient été divisés en 13 volets et groupes de travail :

  1. Développements technologiques : comment les interactions personne-machine changent‑elles avec l’innovation technologique?
  2. Les apprenants en tant que leaders de l’apprentissage : comment le leadership pour l’apprentissage émerge-t-il au-delà des modèles d’enseignement traditionnels?
  3. Créativité pour les enseignants et l’enseignement
  4. Réflexion sur l’apprentissage machine – implications pour l’éducation
  5. Utilisation sécuritaire et responsable d’Internet dans un monde branché : Enseigner la pensée critique et l’imputabilité pour promouvoir le mieux-être cybernétique
  6. Replacer l’apprentissage dans l’analyse de l’apprentissage : optimiser l’apprentissage par l’analyse des données
  7. Apprentissage en réseau : interaction humaine en ligne et avec les ressources numériques
  8. Raisonnement pédagogique et pratique réflexive : un cadre pour l’enseignement à l’ère numérique
  9. Faire progresser les modèles et les théories de l’intégration des technologies : implications pour les praticiens et les responsables politiques
  10. Nouveaux paradigmes pour la recherche sur les technologies numériques : parvenir à l’évolutivité et à la durabilité
  11. Alignements interculturels, enrichissement, différenciation : combler les écarts par la technologie
  12. Politiques nationales en matière de réforme curriculaire : qu’est-ce qui fait un curriculum de qualité à l’ère technologique?
  13. Développement et création de connaissances dans les salles de classe et ailleurs

 

D’ailleurs, les groupes de travail liés à ces 13 thématiques ont mis à la disposition du public des documents de travail qui résument les recherches menées.

Cela vous intéresse? Les documents sont disponibles en ligne sur le site officiel de l’édition 2019 de l’EDUsummIT2019.

Conclusion

La recherche en éducation évolue, et le domaine des usages du numérique témoigne en éducation bien de cette tendance qui, dans ce cas-ci, est ancrée dans la nouvelle réalité des écoles. Les quelque 150 participants de l’ EDUsummIT2019 l’ont prouvé de belle façon en 2019 avec les documents de travail, fournissant aux praticiens des pistes d’action pour faire face aux enjeux que soulève la place de plus en plus grande que prend le numérique dans les salles de classe.

 

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 22 octobre 2019.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)