La Région éducative en réseau : la communauté et le numérique à la rescousse des inégalités scolaires

On entend de plus en plus parler du partenariat nécessaire entre l’école, la famille et la communauté. Alors que de plus en plus de projets et de travaux créent des liens courants et solides entre les familles et les écoles, trop peu de projets impliquent significativement la communauté. La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean représente un bel exemple d’une façon efficace d’impliquer les acteurs de la communauté au service de la persévérance et de la réussite scolaires des élèves.

La Région éducative en réseau

Lorsque l’on se questionne sur ce qui constitue un environnement d’apprentissage de qualité, les interactions avec différents acteurs sont un élément considéré comme déterminant. Bien que de nombreuses écoles se soucient déjà de décloisonner les murs de la classe pour que les élèves aient accès à d’autres élèves et à l’ensemble du personnel scolaire, la Région éducative en réseau propose d’aller encore plus loin et de décloisonner les murs de l’école pour que les apprenants aient accès à des acteurs clés de la communauté.

« Nous offrons une infrastructure sociale et technologique permettant aux classes du primaire et du secondaire de prendre part à des situations d’apprentissage en réseau avec des acteurs de la communauté régionale par le biais du numérique. » — Stéphane Allaire, UQAC

Concrètement, c’est par le biais de visioconférences et d’un forum électronique que les apprenants accèdent à l’expertise en discutant et en collaborant à partir d’elle. Il s’agit d’une façon de faire non traditionnelle qui enrichit leur environnement d’apprentissage en les mettant en contact directement avec des gens de la communauté.

 « Par exemple, avec la Région éducative en réseau, des jeunes du primaire qui s’interrogent sur le fonctionnement de la société au Moyen Âge peuvent avoir accès à un historien en visioconférence, et compléter leur recherche de réponses en discutant avec d’autres ressources sur le forum. » — Stéphane Allaire, UQAC

La Région éducative en réseau : à la rescousse des inégalités scolaires

En plus de permettre aux élèves d’interagir avec les acteurs de la communauté, ce projet permet de contourner certaines inégalités et de s’adapter à la diversité des élèves. En effet, l’utilisation du numérique présente de nombreux avantages. Elle permet entre autres :

  • De briser les frontières géographiques. Les écoles éloignées peuvent avoir accès à de nombreux intervenants sans devoir se déplacer sur de grandes distances.
  • De minimiser les contraintes économiques empêchant régulièrement des groupes de se déplacer ou d’inviter un acteur de la communauté.
  • De travailler de façon asynchrone, ce qui permet d’une part de réduire les contraintes d’horaire, et d’autre part, de pouvoir s’adapter au profil des jeunes et des classes. Chacun peut maintenant travailler à son rythme. L’enseignant ou l’enseignante peut suivre le cheminement de chaque élève et lui donner des rétroactions appropriées.
  • De personnaliser le contenu grâce à l’outil de forum électronique utilisé (Knowledge Forum), ce qui peut permettre une adaptation pédagogique selon les difficultés de l’apprenant.

Les premiers résultats de la Région éducative en réseau

Une recherche-action accompagne le déploiement de la Région éducative en réseau afin de connaître les retombées précises d’un tel concept. Les objectifs de cette recherche sont entre autres « d’expliquer comment les aspirations scolaires et professionnelles des jeunes sont influencées par les acteurs de la communauté régionale avec qui ils sont en réseau » et de « documenter l’évolution de la motivation et de l’engagement scolaires des élèves qui apprennent dans ce contexte de mise en réseau. »[1]

La recherche étant amorcée depuis un peu plus d’an seulement, peu de résultats sont encore disponibles. Toutefois, il appert que, bien qu’elle soit utile, l’utilisation de la visioconférence est insuffisante pour créer un contexte d’apprentissage stimulant. « Il est important d’aller au-delà de la seule conférence, sinon l’usage de l’outil ne fait que reproduire un contexte d’enseignement magistral moins propice à une appropriation en profondeur des connaissances par les élèves », indique Stéphane Allaire. L’utilisation du forum électronique pour accompagner la visioconférence semble donc primordiale pour que les élèves discutent des connaissances partagées par les intervenants de la communauté.

L’année 2018-2019 permettra de procéder à une importante collecte de données dans les cinq commissions scolaires impliquées dans le projet, soit la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, la Commission scolaire De La Jonquière, la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets et la Commission scolaire de la Côte-du-Sud. Cette dernière s’est jointe au projet récemment, permettant à la Région éducative en réseau de déployer son concept à l’extérieur de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean lors de la rentrée scolaire de septembre 2018.

Pour en savoir davantage à propos du concept, on peut consulter le site de la Région éducative en réseau.

[1] Région éducative en réseau, 2018. Université du Québec à Chicoutimi.

 

Image : Shutterstock/Tyler Olson

Dernière modification : 9 décembre 2018.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)

..