La satisfaction des besoins psychologiques et l’ajustement au secondaire

L’Étude sur la transition, l’adaptation et la persévérance scolaire (ÉTAPE) est une stratégie d’action mise sur pied par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Elle vise à augmenter le taux de diplomation des jeunes et permet notamment d’examiner les facteurs de la réussite scolaire et d’une bonne transition du primaire au secondaire.

Pixabay

par Anne-Marie Grondin

[Les différentes trajectoires associées à la motivation à apprendre dans le contexte de la transition du primaire au secondaire]

Les chercheurs associés à cette étude ont suivi 609 élèves francophones de 6e année, dont 55 % étaient des filles. Ces élèves ont dû répondre à un questionnaire une fois par année pendant cinq ans, soit jusqu’à leur 5e secondaire. Les données recueillies ont servi à dresser un bilan qui montre l’importance de satisfaire les besoins psychologiques des élèves tout au long de leur parcours scolaire. La satisfaction de ces besoins serait en effet directement liée, pour les élèves, à leur capacité de s’ajuster adéquatement à la fin de leur secondaire, et donc à la qualité de cet ajustement (scolaire, social et personnel ou émotif).

Les besoins psychologiques à satisfaire sont de trois types :

  1. Autonomie (ex. : la possibilité de prendre des décisions soi-même);
  2. Compétence (ex. : se sentir apte à effectuer certaines tâches);
  3. Appartenance (ex. : entretenir des relations interpersonnelles significatives et agréables).

[L’illusion d’incompétence : un biais négatif lourd en conséquences]

Quant à la qualité de l’ajustement à la fin du secondaire, elle touche trois sphères :

  1. L’ajustement scolaire (ex. : accomplir les tâches demandées au secondaire);
  2. L’ajustement social (ex. : la qualité des relations avec les enseignants et les autres élèves);
  3. L’ajustement personnel-émotif (ex. : le bien-être psychologique et physique global).

Les chercheurs ont observé différents sous-groupes parmi les élèves participants. Chez certains, la satisfaction des besoins est constante de la 6e année du primaire à la 5e année du secondaire, alors que chez d’autres, cette satisfaction peut augmenter ou diminuer au fil des années. En général, ce sont principalement les filles qui voient leurs besoins satisfaits.

Il existerait une corrélation entre la satisfaction de chaque type de besoins et le niveau d’ajustement au secondaire. Par exemple, un élève ayant un sentiment d’autonomie élevé serrait plus apte à s’ajuster adéquatement sur le plan scolaire, social et personnel ou émotif. Par ailleurs, une amélioration du niveau de satisfaction serait plus importante que le niveau lui-même.

Les chercheurs de l’ÉTAPE soulignent qu’on doit se soucier des besoins psychologiques des élèves dès le début du primaire, et ce, jusqu’à la fin du secondaire. Pour ce faire, on peut mettre en place plusieurs stratégies, comme donner la possibilité aux élèves de prendre des décisions et de faire des choix; leur confier des tâches qui présentent un défi; leur assurer une présence chaleureuse et bienveillante.

[Soutenir une transition de qualité vers le secondaire: un nouvel outil voit le jour]

[Consulter le bilan]

Référence

Ratelle, C. F. et Duchesne, S. (2016). Cinquième bilan des résultats. La satisfaction des besoins psychologiques et l’ajustement au secondaire. Repéré à www.etape.fse.ulaval.ca/resultats/cinquieme_bilan_des_resultats_Mai_2016.pdf 

Source de l’image : Pixabay

Dernière modification : 24 septembre 2018.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)