Les différences générationnelles concernant l’utilisation pédagogique des technologies

Lorsqu’on pense aux « natifs du numérique », on pense à des jeunes toujours branchés et hypercompétents en ce qui a trait à l’usage des technologies numériques. Mais le sont-ils plus que leurs prédécesseurs en matière de littératie numérique?

Pour éclaircir le débat sur les « habiletés technologiques » des générations C, X, Y et Z, Alexandre Gareau, Bruno Poellhuber et Normand Roy ont conduit une vaste enquête en ligne auprès de 24 502 étudiants du collégial.

Cette étude propose d’analyser les compétences technologiques de trois générations distinctes : les immigrants du numérique (1979 et moins), les prénatifs du numérique (1980 à 1989) et les natifs du numérique (1990 et plus). Construite de manière à pouvoir analyser les différences générationnelles en fonction de trois variables (la littératie et la compétence numérique; les compétences informationnelles; l’utilité ainsi que le potentiel pédagogique des technologies de l’information et de la communication [TIC]), l’enquête a fait ressortir quelques faits saillants.

[Les apprenants du nouveau millénaire sont-ils technologiquement à la hauteur?]

Faits saillants

Voici les points que l’enquête de Gareau, Poellhuber et Roy a mis en relief :

  • Les différences intergénérationnelles sont subtiles et peu importantes;
  • Les natifs du numérique sont légèrement plus branchés que les prénatifs;
  • Les natifs et les prénatifs du numérique sont significativement plus branchés que les immigrants numériques;
  • La proportion de technophiles et d’usagers moyens est plus élevée chez les natifs et les prénatifs du numérique;
  • Les technophiles ont une meilleure perception de l’utilité pédagogique des TIC;
  • Les hommes semblent surestimer leurs compétences technologiques, alors que les femmes sous-estiment les leurs;
  • Les jeunes se perçoivent plus compétents en recherche d’informations que leurs aînés;
  • Les jeunes utilisent plus Wikipédia comme moyen de recherche que les autres groupes; leurs aînés s’appuient plus souvent sur les médias sociaux.

[Les TIC à l’école : enjeux et recommandations]

Apprenants du numérique?

Les auteurs de cette enquête en ligne partagent la même conclusion que la célèbre revue Nature selon laquelle l’avantage marqué des natifs du numérique en littératie informationnelle numérique est un mythe. En effet, les individus de toutes les générations utilisent actuellement la technologie, par exemple au cours de leurs études, mais aucune de ces générations n’atteint son plein potentiel sur ce plan.

L’étude souligne aussi la grande responsabilité des enseignants en ce qui concerne le développement de la littératie et des compétences numériques des élèves. Même la nouvelle génération d’enseignants natifs du numérique devra faire de grands efforts pour développer le plein potentiel pédagogique des TIC et les utiliser pour l’alphabétisation numérique des élèves puisqu’ils ont eux-mêmes été formés dans un paradigme traditionnel.

[Futurs enseignants : formés pour utiliser et enseigner les TIC]

 Si la nouvelle génération est vraiment plus autonome dans son apprentissage avec la technologie, les institutions auront nécessairement le mandat de s’ajuster à cette réalité : le savoir n’est plus seulement l’apanage du professeur et de la classe. 

[Consulter l’article]

Références :

Gareau, A., Poellhuber, B. et Roy, N. (2018). Les natifs du numérique aux études : enjeux et pratiques. La Revue canadienne de l’apprentissage et de la technologie, 44(1), 1-24. Repéré en ligne à www.cjlt.ca/index.php/cjlt/article/view/27558/20413

Collin, S., Karsenti, T., Ndimubandi, A. et Saffari, H. (2016). A Connected Generation? Digital Inequalities in Elementary and High School Students According to Age a Socioeconomic Level. La Revue canadienne de l’apprentissage et de la technologie. 42(5), 1-17. Repéré en ligne à www.cjlt.ca/index.php/cjlt/article/view/27525/20232

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Un commentaire

  1. […] le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE): http://rire.ctreq.qc.ca/2018/06/differences-generationnelles-concernant-lutilisation-pedagogique-tec… * Aussi via le RIRE Les élèves consacrent-ils suffisamment de temps à l’apprentissage […]

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)