L’enseignement de la musique et son impact sur les fonctions exécutives

Les bienfaits de la musique sont nombreux, et ce, sur le plan tant affectif, physique, culturel qu’intellectuel. En plus de permettre à certains élèves ayant des difficultés de vivre leurs premiers succès à l’école, l’apprentissage de la musique aurait également un impact positif sur le développement des fonctions exécutives.

Pixabay/Stevepb

Un article paru dans la revue Frontiers in Neuroscience présente les résultats d’une étude longitudinale néerlandaise qui s’intéresse aux effets de l’enseignement de la musique sur les fonctions exécutives des élèves du primaire. Le principal objectif de cette étude randomisée contrôlée est de déterminer si des cours de musique structurés peuvent avoir un effet sur les fonctions exécutives qui sous-tendent les résultats scolaires.

Méthodologie

Les chercheurs ont récolté des données à plusieurs reprises auprès de 147 élèves âgés de six ans sur une période de deux ans et demi. Ces enfants avaient été répartis de façon aléatoire en quatre groupes, soit :

  • deux groupes qui suivaient une formation musicale;
  • un groupe qui suivait une formation en arts visuels;
  • un groupe témoin.

Les chercheurs ont évalué, à l’aide de tests neuropsychologiques, le quotient intellectuel verbal et les fonctions exécutives suivantes : la planification, l’inhibition, la mémoire à court terme et la mémoire de travail visuospatiale.

Dans le cadre de leur formation musicale, les élèves des deux groupes concernés apprenaient à écouter, à jouer et à improviser. Ils recevaient au départ une à deux heures de cours chaque semaine. Les premiers cours consistaient à introduire les concepts de base (mélodie, mètre, rythme) et les différents instruments de musique classique et populaire. Les cours suivants respectaient une structure semblable. Avant l’enseignement théorique, les élèves participaient à la chanson d’accueil. Par la suite, on les encourageait à jouer de leur instrument en groupe, à improviser et à chanter.

La formation en arts visuels offrait la chance aux élèves du groupe concerné d’apprendre à peindre, à sculpter et à utiliser différents matériaux pour créer des œuvres d’art. Cette formation incluait aussi des cours théoriques sur l’histoire de l’art.

[Faciliter l’enseignement de la musique à l’école]

 

Les résultats

Les résultats de l’étude montrent que les enfants qui avaient suivi sur une longue période des cours de musique structurés avaient mieux réussi les tâches de mesure du QI verbal, de planification et d’inhibition que les élèves du groupe témoin. Par ailleurs, les résultats indiquent que les élèves ayant reçu la formation en arts visuels s’étaient significativement améliorés à la tâche de mémoire de travail visuospatiale.

 

[Consulter l’article]

Référence :

Jaschke, A.C., Honing, H. & Scherder, E.J.A. (2018). Longitudinal Analysis of Music Education on Executive Functions in Primary School Children. Front. Neurosci. 12:103. doi : 10.3389/fnins.2018.00103

Repéré à https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fnins.2018.00103/full

 

Source de l’image : Pixabay/Stevepb

Dernière modification : 1 mai 2018.

Partager sur les réseaux sociaux :

Mots-clés :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 4,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)