Aider l’élève à être attentif et à autoréguler son comportement

La relation entre un enseignant et un élève est importante pour la réussite scolaire. Cependant, cette relation peut s’avérer difficile lorsque l’enseignant doit constamment gérer des comportements dérangeants, surtout lorsque l’élève n’écoute pas les consignes, bavarde, argumente et nuit à la concentration de ses camarades.

Shutterstock/aceshot1

Annie Lussier, orthopédagogue et propriétaire associée du Centre d’évaluation neurologique et d’orientation pédagogique, propose deux interventions efficaces pour amener l’élève à maintenir son attention sur une tâche et à autoréguler son comportement.

 

Maintenir l’attention sur une tâche : la stratégie de la cible

L’auteure propose une intervention simple et positive dans laquelle l’intervenant utilise l’image d’une cible pour amener l’élève à comprendre concrètement ce qui est attendu de lui et ce que signifie « être attentif ».

Par exemple, si l’enfant déroge de sa tâche de lecture, l’intervenant l’avise qu’il utilisera l’image de la cible pour l’aider à poursuivre l’activité. Si l’élève déroge à nouveau, l’intervenant dessine un « x » dans la zone rouge de la cible et explique que le symbole ne constitue pas une erreur, mais qu’il sert à l’aider à prendre conscience de son inattention. Ainsi, l’élève peut mesurer son niveau d’attention durant la tâche à effectuer. L’auteure précise que quelques « x » sont nécessaires avant que l’élève parvienne à se concentrer sans interruption. Après quelques minutes de concentration, l’intervenant dessine un « x » au centre de la cible et félicite l’élève pour qu’il réalise ce que signifie « être attentif ».

 

L’élève restera probablement encore inattentif par la suite, puisque l’inattention est une condition neurologique, mais l’intervenant aura semé une graine de conscientisation sur l’attention, un élément indispensable à l’utilisation future et efficace de son attention.

Annie Lussier, orthopédagogue

 

Repéré à https://parlonsapprentissage.com/

 

Autorégulation du comportement : cibler un objectif précis

Certains enfants ont de la difficulté à maîtriser leurs comportements. Concrètement, un élève peut déranger en classe, ne pas réfléchir avant d’agir ou de parler, ne pas terminer ses travaux et se promener sans raison. Il n’arrive donc pas à respecter les consignes et à répondre aux attentes de son enseignant. Le scénario peut être semblable à la maison.

 

Pour encourager l’autorégulation du comportement, voici trois stratégies :

  • Cibler le comportement le plus irritant pour l’enseignant ou les parents et définir un objectif atteignable, concret (ex. : « l’élève restera assis en classe durant les travaux »).
  • Dessiner le comportement à éviter et le comportement attendu en expliquant à l’enfant les effets positifs et négatifs. Si l’enfant a de bonnes capacités d’introspection, l’amener à identifier les raisons qui le poussent à adopter ce comportement.
  • Dessiner un ou des moyens pour atteindre l’objectif fixé.

 

Gérer de façon efficace les comportements des élèves

 

En plus de favoriser la prise de conscience chez l’enfant, le dessin constitue une stratégie simple et concrète. De plus, les dessins d’un élève peuvent facilement être conservés dans un carnet, permettant ainsi à l’intervenant de diriger cet élève, s’il adopte à nouveau un comportement à éviter, vers cet outil.

 

[Consulter l’article]

 

Référence

Lussier, A. (2017). Comment aider l’élève à être attentif et à autoréguler son comportement : une affaire de fonctions exécutives. Repéré sur le site Parlons apprentissage à https://parlonsapprentissage.com/comment-aider-leleve-a-etre-attentif-et-a-autoreguler-ses-comportements-une-affaire-de-fonctions-executives/#comment-185

 

Source de l’image : Shutterstock/aceshot1

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)