Un programme communautaire à la rescousse des élèves à risque de décrocher

Aide alimentaire, mentorat, soutien aux parents, révision et préparation aux examens ne sont que quelques exemples des services offerts par le programme de prévention du décrochage scolaire Accès 5. Afin d’augmenter le taux de diplomation des jeunes de l’est de Sherbrooke provenant de milieux défavorisés, ce programme offre différentes formes de soutien dans une perspective à la fois préventive, systémique et motivationnelle.

Shutterstock/Konstantin Chagin

 

Anne Lessard, chercheure à l’Université de Sherbrooke, et son équipe ont suivi l’évolution du programme Accès 5 mis en place par la Maison Jeunes-Est de Sherbrooke. Le rôle des chercheurs dans ce projet de recherche-action a contribué à susciter une réflexion chez un certain nombre d’acteurs du milieu scolaire et non scolaire.

Basé sur une approche globale et territoriale, le programme se divise en cinq sphères :

  • Soutien psychosocial (ex. : suivi individuel assuré par un intervenant pivot pour chaque jeune inscrit au programme);
  • Soutien scolaire (ex. : tutorat impliquant quatre séances de soutien scolaire par semaine pour chaque jeune inscrit au programme);
  • Activités parascolaires (ex. : activités et sorties culturelles);
  • Soutien financier et matériel (ex. : achat d’équipement sportif);
  • Action spécifique (ex. : présence d’intervenants dans les deux pavillons de l’école permettant un travail en synergie).

 Ce programme permet à l’élève de développer son sentiment de compétence,
d’auto-efficacité et son sentiment d’appartenance à l’école.

Il repose sur un partenariat formel établi avec :

 

Voici quelques-unes des grandes lignes tirées du rapport de recherche :

  • Le programme Accès 5 comble des besoins fondamentaux (se nourrir) et psychologiques (sentiments de compétence, d’appartenance et d’auto-efficacité);
  • L’intervention de proximité qu’offrent les intervenants pivots, en supplément de ce qu’offrent les acteurs scolaires, favorise l’adaptation de ces jeunes;
  • L’élève est au centre de l’action et les acteurs du programme lui apportent le soutien dont il a besoin, au moment où il en a besoin, dans une modalité qui lui est propre.

Voici quelques statistiques :

  • En 2011-2012, le taux de décrochage à l’école secondaire de la Montée se situait à 28,4 %;
  • En 2014-2015, après l’implantation du programme Accès 5, il se situait à 19,8 %.

[Consulter le rapport de recherche]

Référence :

Lessard, Anne. (2017). L’analyse des effets des pratiques déployées par les partenaires de la communauté dans le cadre du programme Accès 5 afin de soutenir la persévérance et la réussite des élèves à risque de décrochage scolaire provenant de territoires défavorisés. Repéré à www.frqsc.gouv.qc.ca/fr/partenariat/nos-resultats-de-recherche/histoire/l-analyse-des-effets-des-pratiques-deployees-par-les-partenaires-de-la-communaute-dans-le-cadre-du-programme-iacces-5i-afin-de-soutenir-la-perseverance-et-la-reussite-des-eleves-a-risque-de-decrochage-scolaire-provenant-de-territoires-defavorises-oly22izt1506006336798

 

Source : Shutterstock/Konstantin Chagrin

Dernière modification : 30 janvier 2018.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)