Mieux vaut ne pas manquer la récréation

Comment atteindre la recommandation qui préconise de prendre 60 minutes par jour pour pratiquer des activités physiques à l’école? Combien de temps devraient durer les récréations? Marylène Goudreault et Marie-Hélène Guimont, auteures du programme Ma cour, un monde de plaisir et du document intitulé Pour réussir à l’école, mieux vaut ne pas manquer la récréation, offrent de nombreuses pistes d’action aux différents acteurs du milieu de l’éducation afin d’optimiser les périodes de récréation dans les écoles primaires.

Shutterstock/Olesia Bilkei

Marie-Hélène Guimont, conseillère pédagogique en éducation physique et à la santé, et Marylène Goudreault, conseillère en promotion de la santé à la Direction régionale de santé publique, ont décidé de mettre par écrit toutes leurs connaissances acquises dans les dix dernières années sur les saines habitudes de vie à l’école.

[Les élèves devraient-ils avoir plus de pauses durant la journée?]

 

Dans leur plus récent texte, Pour réussir à l’école, mieux vaut ne pas manquer la récréation, les auteures proposent une quarantaine de pistes d’action et de nombreux messages clés. En voici quelques-uns…

La récréation est un droit et non un privilège

  • La récréation ne devrait pas être retirée pour cause d’un mauvais comportement ou de travaux scolaires non complétés.
  • Le temps de récréation ne devrait pas inclure la prise de rang ou encore le temps nécessaire aux enfants pour s’habiller.

Le cerveau humain a besoin de pauses

  • La mémoire et l’attention sont améliorées lorsque les apprentissages sont espacés par des pauses plutôt que réalisées en bloc.

Profiter de tous les moments possibles pour permettre aux jeunes de bouger à l’école

  • Durant une journée à l’école, il est possible d’atteindre la recommandation qui préconise d’avoir 60 minutes d’activités physiques par jour. Comment? En optimisant tous les moments pendant lesquels les jeunes peuvent bouger (ex. : récréations, périodes passées au service de garde et de dîner, pauses actives en classe, activités parascolaires ou intramurales).

L’enfant existe par le jeu; il ne joue pas pour apprendre, mais apprend parce qu’il joue…

  • Grâce au jeu, les enfants découvrent des leçons de vie importantes, qui sont peu enseignées en classe.

Consultez le document complet de l’article de Guimont et de Goudreault pour en savoir davantage sur le rôle de la récréation dans la vie des enfants d’âge scolaire.

Une version courte de ce texte est également disponible si vous désirez seulement lire les recommandations que ces deux auteures proposent.

[Consulter le document]

 

Référence :

Goudreault, Marylène & Guimont, Marie-Hélène. (2017). Pour réussir à l’école, mieux vaut ne pas manquer la récréation. Le rôle essentiel de la récréation pour favoriser la réussite éducative et la santé des jeunes. Direction régionale de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. Commission scolaire de Montréal. Repéré à centdegres.ca/wp-content/uploads/2017/08/dsp-recreation-fr-2017.pdf

Source : Shutterstock/Olesia Bilkei

 

Dernière modification : 27 mars 2018.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

2 commentaires

  1. Par Kariki Jean Pierre le 26 janvier 2018 à 11:21

    Je suis très intéressé par cette information très utile ; car dans mon école où l’ on forme les élèves-maîtres, les professeurs ont tendance à retenir les étudiants pendant les récréations comme pour prolonger leurs cours, une façon pour eux de gagner le temps perdu. Vous venez là de me donner des arguments en béton pour rappeler à mes collègues le respect de la récréation!

    Commentaire inapproprié ?

  2. Par Nathalie Couzon le 29 janvier 2018 à 12:49

    Merci de nous suivre. Nous sommes heureux d’apprendre que cet article se soit montré très pertinent pour vous!

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)