Gérer de façon efficace les comportements des élèves

Enseigner à des élèves qui présentent des comportements difficiles est un défi pour de nombreux enseignants. Un outil de qualité pour soutenir efficacement ces derniers en ce qui a trait à la gestion des comportements auprès des élèves en difficulté est maintenant disponible.

gestion explicite comportements

Shutterstock / anfisa focusova

L’article intitulé « Pour une gestion efficace auprès des élèves en difficulté » de Steve Bissonnette, professeur à l’Université TÉLUQ, et de Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval, constitue une adaptation d’un ouvrage qu’ils ont écrit en collaboration avec Mireille Castonguay, enseignante de formation, soit : L’enseignement explicite des comportements. Pour une gestion efficace des élèves en classe et dans l’école.

Gérer efficacement les comportements des élèves, c’est utiliser un ensemble de pratiques et de stratégies éducatives afin :

  • de prévenir et de gérer efficacement les écarts de conduite des élèves;
  • de créer et de maintenir un environnement favorisant l’enseignement et l’apprentissage.

Dans cet article, les auteurs proposent deux types d’intervention : préventives (ou proactives) et correctives (ou curatives). Dans un premier temps, l’enseignant doit effectuer des interventions préventives qui incitent les élèves à adopter de bons comportements. Dans un deuxième temps, il doit mener des interventions correctives afin de réagir aux écarts de conduite.

[Et si on valorisait les comportements positifs?]

Interventions préventives

Afin de gérer les comportements de manière préventive, les auteurs suggèrent aux enseignants :

  • d’établir une relation positive avec leurs élèves;
  • de créer un environnement sécurisant, ordonné, prévisible et positif;
  • d’encadrer et de superviser de façon constante leurs élèves;
  • d’organiser leur classe;
  • de faire usage de stratégies liées à l’enseignement efficace.

[Développer une approche positive de la prévention des difficultés de comportement au primaire]

Interventions correctives

Les auteurs différencient les écarts de conduite mineurs et majeurs, et ils proposent les interventions correctives correspondant à chaque type.

Un écart de conduite mineur est un manquement aux attentes comportementales qui ne nuit pas au bon fonctionnement de la classe ni à l’apprentissage des élèves, mais dérange l’élève lui-même ou quelques élèves autour de lui. Dans ce contexte, des interventions indirectes s’imposent. Par exemple :

  • Contrôler par la proximité;
  • Donner des directives non verbales;
  • Ignorer intentionnellement et renforcer en tenant compte du profil de cet élève.

Si le comportement persiste, les auteurs proposent des interventions directes. Par exemple :

  • Rediriger l’élève;
  • Enseigner à nouveau le comportement attendu;
  • Offrir un choix à l’élève;
  • Recourir aux conséquences formatives;
  • Rencontrer l’élève individuellement.

Un écart de conduite majeur constitue un écart de conduite mineur qui persiste malgré diverses interventions réalisées par l’enseignant ou un comportement dangereux, illégal et illicite comme le vol et l’intimidation. Un manquement qui nuit au bon fonctionnement de la classe, à l’enseignement et à l’apprentissage des autres élèves est également considéré comme un écart de conduite majeur. Dans ce cas, les interventions proposées sont les suivantes :

  • Retirer l’élève de son milieu et permettre à l’enseignant d’opter pour des dispositifs plus importants, comme formuler des hypothèses sur la fonction du comportement, afin de comprendre la situation et identifier des interventions appropriées;
  • Faire appel à un spécialiste comme un psychologue ou un enseignant-ressource lorsque le comportement perturbateur de l’élève persiste malgré les interventions réalisées.

[Consulter l’article]

Référence :

  • Bissonnette, S. et Gauthier, C. Pour une gestion efficace des comportements auprès des élèves en difficulté. Repéré sur le site de TA@l’école à www.taalecole.ca/gestion-efficace-comportements/
  • Bissonnette, S., Gauthier, C. et Castonguay, M. (2016). L’enseignement explicite des comportements. Pour une gestion efficace des élèves en classe et dans l’école. Montréal, Canada : Chenelière Éducation.

Source de l’image : Shutterstock / anfisa focusova

Dernière modification : 16 novembre 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Un commentaire

  1. Par Lucie Mineau le 24 novembre 2017 à 11:36

    Il est important de mentionner que les psychoéducateurs sont une ressource professionnelle présente dans les écoles pour soutenir les enseignants et les élèves lorsque des comportements perturbateurs persistent.

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)