Stimuler l’intérêt des jeunes pour les sciences grâce à l’apprentissage par projet

Pour plusieurs étudiants, la perspective d’un emploi dans le vaste domaine des sciences est vite écartée lors de leur cheminement scolaire, symptôme d’un manque d’intérêt pour les sciences et technologies. Et si un enseignement par projet pouvait raviver la flamme des élèves pour les sciences en suscitant des émotions positives et de l’intérêt pour la matière ?

interet-sciences

Flickr / Eva Galesloot

La tendance actuelle inquiète certains chercheurs. La perte d’intérêt des élèves du primaire et du secondaire envers les sciences et technologies est palpable et s’accompagne de conséquences bien réelles sur les perspectives d’emploi à caractère scientifique.

Petr Sladèk et son groupe de chercheurs de l’Université de Masaryk se sont penchés sur ce phénomène pour tenter de comprendre, d’élaborer et de valider une méthode d’enseignement efficace pour contrecarrer la perte d’intérêt des élèves envers les sciences. Les trois objectifs de recherche visés dans l’article de Sladèk étaient :

  • Améliorer la cohésion entre l’enseignement des sciences naturelles et la réalité des élèves;
  • Remettre l’élève en action dans son apprentissage;
  • Mettre les élèves en contact avec des applications concrètes des concepts scientifiques étudiés et avec les perspectives d’emplois associés.

Projet pilote d’apprentissage par projet

Le projet pilote mis à l’essai dans le cadre de la recherche visait à faire vivre aux élèves différentes activités d’expérimentation autour d’un même thème : le textile. Dans le cadre de ce projet, le sentiment d’appartenance des élèves envers le projet était stimulé en créant un acronyme, un logo et même une mascotte associés à leur projet. Ensuite, les élèves participaient à plusieurs expérimentations autour du thème du textile (laboratoire, tests, échantillonnages, etc.). De plus, l’utilisation de matériel de e-learning et de vidéos était mise de l’avant pour influencer positivement l’intérêt du jeune et   l’amener à être en contact avec des applications concrètes des sujets expérimentés.

L’exposition à une expérience scientifique positive […] influence leur motivation à répéter de telles expériences.

Résultats du projet pilote

Les résultats de leur étude présentent des conclusions semblables aux autres études effectuées sur l’apprentissage par projet.

L’apprentissage par projet comme source d’expression.

En effet, les étudiants sondés ont trouvé les expérimentations intéressantes, le matériel de e-learning captivant et intuitif et ils ont apprécié les vidéos. Ainsi, les résultats de cette recherche montrent que l’apprentissage par projet peut stimuler l’intérêt des élèves envers la science, en les plaçant en contact direct avec la matière, avec des applications concrètes du sujet d’étude et avec des perspectives d’emplois dans le domaine des sciences naturelles.

Les détails de l’étude et du projet pilote sont disponibles ici.

Vous désirez en apprendre plus au sujet de l’intérêt des jeunes pour les sciences ?

Intéresser les jeunes aux sciences : trucs et conseils

Intervenir pour favoriser l’intérêt des filles pour les sciences

La démarche scientifique vaut mieux que l’expérimentation ponctuelle

 

[Consultez l’article]

Références :

Sládek, P. Miléř, T. Benárová, R. 2011. How to increase students interest in science and technology. ScienceDirect. Procedia Social and Behavioral Sciences. 12. 168-174p.

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License Eva Galesloot

Dernière modification : 15 mai 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)