Comment favoriser une transition réussie des apprentissages sur l’écrit entre la maternelle et la 1re année du primaire?

Catherine Turcotte et Nathalie Prévost, deux membres de l’équipe de recherche ADEL, ont mené une étude auprès d’écoles en milieu défavorisé. L’étude avait pour objectif de décrire des modèles d’organisation et de collaboration d’équipes-écoles qui favorisent une transition réussie des apprentissages en écriture entre la maternelle et la 1re année. Cette étude a permis de dégager des pistes pouvant guider la mise en œuvre d’une telle transition réussie.

transition-ecrit

Shutterstock / Elena Stepanova

Nous remercions Catherine Turcotte et Nathalie Prévost pour la rédaction de cet article.

Les pratiques identifiées pour une transition réussie

En ce qui a trait aux pratiques d’enseignement, les résultats indiquent que les enseignants de la maternelle réalisent au moins une activité sur l’écrit quotidiennement. Ces activités mettent en jeu une diversité d’expériences sur plusieurs concepts de l’écrit : les mots, les phrases, les récits, etc.

De plus, au cours de l’année, le son, le nom et le tracé de toutes les lettres de l’alphabet sont enseignés à partir d’histoires, de comptines, d’activités d’écriture et de jeux.

Lorsque les élèves arrivent en 1re année, toutes ces expériences sur l’écrit sont consolidées et réinvesties avec de nouveaux contenus plus complexes.

En ce qui a trait aux pratiques d’organisation et de concertation, ces équipes-écoles privilégient :

  • les rencontres formelles régulières d’arrimage entre les pratiques et les contenus des deux ordres,
  • le soutien de la direction et son leadership pédagogique,
  • le suivi de certains élèves par l’orthopédagogue entre les ordres d’enseignement.

Les résultats observés lors d’une transition réussie

Les résultats révèlent que les élèves suivis manifestent tous déjà une compréhension du principe alphabétique en fin de maternelle. En 1re année, ils se rapprochent de la norme orthographique lors de l’écriture de mots complexes (chapeau, cerise, épouvantail).

Les facteurs clés de la transition

L’une des contributions de cette recherche est d’avoir dégagé cinq facteurs clés de la transition, inspirés par les écoles participantes :

1) Amorcer le dialogue et engager des pratiques favorables à la transition

2) Élaborer un plan de transition

3) Accorder une importance à la langue orale et écrite dans l’école et dans la classe

4) Assurer un leadership concernant cette transition

5) Planifier un suivi des élèves entre la maternelle et la 1re année.

Ces cinq facteurs clés sont présentés dans un guide d’accompagnement dans le but de susciter la réflexion et peut-être leur mise en œuvre dans des milieux scolaires désirant favoriser à leur tour une transition réussie des apprentissages sur l’écrit lors du passage entre la maternelle et la 1re année du primaire. Il est possible de télécharger ce guide sur le site du groupe de recherche ADEL (wwww.adel.uqam.ca).

Consultez nos articles portant sur les activités de transfert du PREL 

[Consultez le rapport de recherche]

[Visionnez l’activité de transfert]

Image : © Shutterstock / Elena Stepanova

Dernière modification : 6 janvier 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 4,33 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)