L’égalité entre les sexes à l’école : loin d’une note parfaite

En vue de poursuivre le travail amorcé au Québec pour limiter la présence et l’impact des stéréotypes sexuels en éducation, le Conseil du statut de la femme a publié un avis intitulé « L’égalité entre les sexes en milieu scolaire ».

egalite-sexes

Shutterstock / ChristianChan

Le document propose un survol historique de l’évolution de l’égalité entre les sexes à travers les programmes et réformes en éducation, ainsi qu’une analyse des manuels d’histoire et d’éthique et culture religieuse sous l’angle de l’égalité des sexes.

L’un des constats faits par le Conseil du statut de la femme est que les manuels d’histoire laissent encore peu de place aux femmes et à l’inégalité entre les sexes.

Lorsqu’on traite des femmes ou du féminisme, ces informations sont placées dans une section séparée, à l’écart du récit historique général.

L’organisme affirme également que l’école demeure à ce jour un endroit où les stéréotypes sexuels sont inconsciemment reproduits, entre autres par les enseignants qui entretiennent certaines croyances.

Par exemple, en français, une majorité d’enseignants s’attendent à ce que les filles obtiennent de meilleurs résultats que les garçons, alors qu’en mathématiques, les attentes sont plus élevées à l’égard des garçons que des filles.

Le Conseil soutient que ce type de croyances contribue à maintenir en place les stéréotypes sexuels et leurs effets dans le monde scolaire. En ce sens, il émet une série de recommandations qui visent, entre autres, l’ajout de cours sur les inégalités sexuelles aux programmes de formation à l’enseignement.

L’école est un espace central de l’apprentissage des identités de genre et des modèles de relations entre les sexes. Elle contribue, tant par les contenus véhiculés que par les pratiques éducatives, à la transmission de représentations sociales qui hiérarchisent les valeurs, les activités, les idées et les modèles d’action associés au féminin et au masculin.

Des ressources pour les enseignants

Pour aborder le thème de l’égalité entre les sexes en classe avec les élèves, une bande dessinée intitulée « Féminisme : Nom commun, cause commune » est disponible sur le site du Conseil du statut de la femme, de même que plusieurs capsules vidéos dans lesquelles des étudiants du Cégep s’expriment sur différents sujets liés à ce thème.

Afin de faire réfléchir le personnel scolaire à propos de leur conception des différences entre les sexes, le Conseil du statut de la femme a également produit un questionnaire Web destiné aux enseignants intitulé « Votre enseignement favorise-t-il l’équité? ».

[Consultez l'avis]

Le RIRE vous suggère également : Persévérer dans l’égalité : Un guide pour tous les acteurs de l’éducation!

Image : © Shutterstock / ChristianChan

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 4,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)