Une approche d’expérimentation et de réflexion auprès de stagiaires en enseignement

Les premières expériences d’enseignement sont souvent marquées par certains problèmes liés à l’enseignement et à la gestion de classe. Pour que ces expériences soient enrichissantes et contribuent réellement au développement professionnel des futurs enseignants, des chercheurs ont testé une approche basée sur l’expérimentation et la réflexion en contexte de stage.

stagiaires-experimentation

Shutterstock / Syda Productions

Cet article est traduit et adapté du texte A study of classroom inquiry and reflection among preservice teachers candidates publié dans la Revue des sciences de l’éducation de McGill.

L’expérimentation en classe

L’expérimentation en classe a pour objectif d’améliorer les pratiques enseignantes et de favoriser l’apprentissage des élèves d’une classe, par l’identification d’un problème, d’une collecte systématique de données et d’une analyse des données (Hubbard & Power, 1993; Richardson, 1994; Cochran-Smith & Lytle, 2009; Darling-Hammond, 2006).

Étude

Dans l’étude menée en Ontario par Cheryll Duquette et Leah Dabrowski, l’expérimentation en classe se traduisait par l’identification de tensions (liées à l’apprentissage et à la discipline auprès des élèves) vécues par les futurs enseignants en contexte de stage.

Ces enseignants stagiaires étaient amenés à réfléchir individuellement ainsi qu’avec un formateur d’enseignants au sujet des problèmes rencontrés dans un contexte de différenciation de l’enseignement, en vue d’analyser ces problèmes, de choisir des actions pour les surmonter et d’évaluer l’effet de ces actions sur le rendement des élèves. Pour ce faire, les stagiaires étaient amenés à répondre à des questions afin de collecter des données de façon quotidienne, ainsi qu’à prendre part à des discussions hebdomadaires avec le formateur d’enseignants au sujet des stratégies mises en œuvre.

Résultats

La méthode employée semble avoir porté ses fruits.

Les résultats démontrent que les futurs enseignants sont en mesure de décrire leur situation et de réfléchir, individuellement ou en mode collaboratif, pour analyser et trouver des solutions aux problèmes liés à l’enseignement, la discipline et l’apprentissage des élèves.

Plus précisément, la collecte de données et les conseils donnés par le formateur d’enseignants auraient suscité une réflexion collaborative, qui aurait aidé l’enseignant stagiaire à clarifier ses représentations. La réflexion aurait également permis au formateur de suggérer des alternatives au stagiaire et de lui faire voir des perspectives différentes.

Rôles du formateur

Les résultats de l’étude montrent que les formateurs d’enseignants peuvent supporter la réflexion et la démarche de résolution de problème des enseignants stagiaires, afin que ceux-ci soient en mesure de trouver des solutions aux problèmes qu’ils rencontrent en classe.

Ces résultats approfondissent notre compréhension de la manière dont les formateurs, les mentors et les conseillers pédagogiques peuvent prodiguer un soutien individualisé aux futurs enseignants, facilitant l’expérimentation et la réflexion en cours de stage.

En ce sens, selon les chercheuses, les formateurs d’enseignants devraient pouvoir être à l’écoute des besoins des stagiaires en collaborant étroitement avec lui en cours de stage. Dans un même ordre d’idées, Duquette et Dabrowski soutiennent que la formation des enseignants devrait être axée sur la réflexion et la recherche de solutions en contexte de classe.

[Consultez l’article]

 

Image : © Shutterstock / Pressmaster

Dernière modification : 26 septembre 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 2,50 sur 5)

Un commentaire

  1. Par Nancy Lafrance le 24 juin 2018 à 8:10

    Je supervise quelque fois des stagiaires. Lorsque vient le moment de discuter, de pratiquer une analyse réflexive, elles m’affirment n’avoir jamais fait ceci. Pourtant, ce sont des stagiaires en 4e année du baccalauréat. Du coup, je constate que les maitres associées, elles-mêmes ne sont pas habiles sur l’objectivation de leur acte d’enseigner. Donc comment accompagner sa stagiaire???

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)