Les dictées innovantes : Un moyen simple de se positionner comme leader pédagogique

Nous tenons à souligner la collaboration de Madame Marie-Claude Rodrigue, directrice de l’École du Grand-Boisé de la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais, pour la conception de cette page.

Les deux pratiques ont été validées grâce à la recherche-action Expérimentation de pratiques innovantes, la dictée 0 faute et la phrase dictée du jour, et étude de leur impact sur la compétence orthographique des élèves en production de texte réalisée par Marie Nadeau de l’UQAM et Carole Fisher de l’UQAC. Ce projet de recherche a été financé par le Programme de recherche sur l’écriture et la lecture (PREL) mis en place par le MEES et le FRQSC.

Quelques publications issues de l’expérimentation de la dictée 0 faute et de la phrase dictée du jour dans des classes québécoises du primaire et du secondaire :

Publications scientifiques

Publications professionnelles

Mémoires de maitrise

Dernière modification : 6 octobre 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Un commentaire

  1. Par Jean Bourque le 14 septembre 2016 à 16:27

    Rien de nouveau sous le soleil quant aux résultats démontrant une amélioration des résultats en écriture avec la dictée. Bannie et proscrite pendant plusieurs années, les pédagogues qui l’utilisaient devaient presque le faire en cachette pour éviter une rencontre avec la direction. Si aujourd’hui, le fait est assez cocasse, qu’une direction d’école ajoute « innovante » au mot dictée et favorise ainsi son utilisation sur une base régulière, tant mieux. Mais ne croyez pas que c’est une révolution en pédagogie. Simplement un retour. Un beau retour.

    Jean Bourque, orthopédagogue à la retraite.

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)