Les politiques de distraction selon John Hattie

Devant l’intérêt grandissant du monde de l’éducation envers les travaux de John Hattie, le RIRE vous propose quelques articles qui traduisent de façon synthétisée certains documents (disponibles gratuitement) produits par le chercheur. Aujourd’hui, nous vous présentons quelques critiques que Hattie adresse au système d’éducation en général, par l’intermédiaire de ce qu’il nomme les « politiques de distraction » en éducation.

Qui est John Hattie?

John Hattie est un chercheur australien qui s’est spécialisé dans les sciences de l’éducation. Il a obtenu une renommée internationale pour son travail original sur une base de données regroupant de près de 800 méta-analyses. Cette façon de procéder lui a permis d’évaluer plus ou moins 50 000 études traitant de divers aspects des sciences de l’éducation. En juin 2015, John Hattie a publié un livre numérique gratuit où il amorce une réflexion sur les politiques éducatives couteuses qui produiraient, selon lui, un effet moindre que ce que l’on serait en mesure d’attendre d’un apprenant en terme d’apprentissage sur une durée d’un an.

En s’appuyant sur les résultats de sa précédente méta-analyse, Hattie revient sur le constat suivant : il y a une grande variabilité de la qualité de l’enseignement prodigué selon les enseignants. Cette variabilité se rencontre au sein même des écoles. Aux yeux de Hattie, il y aurait une «  une politique de la distraction », qui empêcherait les acteurs de l’éducation de constater ce fait. Si sa méta-analyse encourage à instaurer en éducation une expertise collaborative, il considère que son discours est noyé par les faux débats provoqués par la politique de la distraction.

À la suite de ses recherches, Hattie a regroupé les distractions les plus courantes dans le monde de l’éducation en 5 catégories. Selon Hattie, ces 5 distractions, qui donnent l’impression de « réparer » le milieu de l’éducation, sont en fait des leurres. Leurs effets, selon ses calculs, ne seraient pas significatifs et empêcheraient l’instauration d’une expertise collaborative dans le milieu de l’éducation.

[Pour consultation sur mobile, cliquez ici]

Consultez le document

Le RIRE vous suggère également :

 

Référence

Adaptation et traduction libre de Hattie, J. (2015). What doesn’t work in education : The politics of distraction. Londre: Pearson.

Dernière modification : 16 août 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Mots-clés : , ,

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 3,67 sur 5)

Un commentaire

  1. Par Lambros STAVROU le 17 août 2016 à 7:09

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)