La revanche scolaire

Dans ses travaux, Bertrand Bergier, professeur et sociologue, s’intéresse à des étudiants ayant un « parcours scolaire atypique » : les raccrocheurs.

raccrocheurs

Qui sont les raccrocheurs?

Le chercheur s’intéresse plus précisément aux parcours scolaires des étudiants universitaires aux cycles supérieurs ayant :

(1) cumulé plus de deux échecs avant leur entrée à l’université, ou ayant

(2) accompli une formation professionnelle et qui ont par la suite obtenu un diplôme de maîtrise (ou plus).

Leur entourage les déclarait incapables, nuls, inaptes aux études. Pourtant ces élèves sont parvenus à obtenir des diplômes […] par une mise en œuvre de conditions sociales et de dynamiques affectives.

(Bergier & Francequin, 2005, p. 18)

Bien que cet échantillon ne représente pas l’ensemble de la population des raccrocheurs, il permet de mieux comprendre les phénomènes en place. Après un appel public, le chercheur a pu rencontrer 111 personnes correspondant à ce profil. Il a ainsi pu tracer les trois parcours typiques de ce type d’apprenant.

1. Un prolongement des études

Une première catégorie de raccrocheurs inclut ceux qui ont reçu une motivation à prolonger leur carrière étudiante, probablement sous la forme d’une évaluation particulièrement réussie. Ce modèle s’accompagne souvent d’une rupture avec le passé, d’un changement de milieu ou de la rencontre d’une personne signifiante.

Motivation et persévérance scolaires [Section thématique]

2. Un changement de vie

Le chercheur a aussi rencontré des étudiants qui ont vécu une autre expérience : celle de la confrontation culturelle. Il s’agit de personnes ayant vécu un choc entre leur milieu d’origine et celui auquel ils aspirent. Ils se donnent alors comme objectif de quitter le milieu d’origine pour atteindre le milieu souhaité.

Ces deux modèles ont permis au chercheur de classifier la majorité des entrevues effectuées. Bien sûr, il existe des exceptions, et les phénomènes décrits peuvent aussi mener à des expériences négatives chez d’autres personnes.

3. Une revanche

Un troisième modèle a été rencontré chez une minorité de raccrocheurs : l’étudiant qui veut prendre sa revanche d’une situation négative (comparaison humiliante, déclassement scolaire, etc.).

Chaque succès scolaire engrangé vient lui rendre justice. […] Dans son combat pour la reconnaissance prédomine l’affirmation scolaire d’un soi qui a été scolairement mis à mal.

(Bergier 2016, p. 4)

L’analyse de Bertrand Bergier permet ainsi de comprendre un peu mieux le parcours des raccrocheurs.

[Consultez l’article]

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License Alan Light

Références

Bergier, B. (2016). Les conditions d’une revanche scolaire. Résonances, 9, 4–5.

Bergier, B., & Francequin, G. (2005). La réussite tardive. Enfances & Psy, 28(3), 140 à 146. http://doi.org/10.3917/ep.028.0140

Dernière modification : 20 juillet 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)