Classe: inversée ou non?

Adams, Garcia et Traustadottir, trois chercheuses de la Northern Arizonan University ont tenté d’évaluer l’efficacité de l’enseignement selon la classe inversée.

classeinversee

La classe inversée?

Classe inversée, pédagogie inversée ou flipped classroom, toutes ces désignations réfèrent à une forme d’enseignement où les éléments « factuels » peuvent être enseignés à la maison avant le cours en présentiel via des clips vidéo ou des lectures constructives. Ceci libère du temps en classe pour les activités d’enseignement actif où le professeur accompagne ses apprenants dans la réalisation de tâches qui auraient été, traditionnellement, réalisées en devoir.

Pour plus d’informations, consultez nos précédents articles sur le sujet

Procédure de la recherche

Dans leur recherche au sujet de la classe inversée, Adams, Garcia et Traustadottir (2016) ont comparé deux sections du même cours de deuxième année d’université en génétique et évolution enseignées par la même équipe éducative. Les deux sections présentaient pratiquement les mêmes conditions les rendant comparables, d’un point de vue statistique.

Les résultats

D’un point de vue de performance, les deux sections s’équivalent.

Selon cette étude, la classe inversée ne semble pas produire une plus grande réussite éducative qu’une classe intégrant des exercices d’apprentissage actif.

(Adams et al., 2016, p. 8)

Les répondants ont aussi déjoué les attentes des chercheuses en obtenant un niveau de réussite comparable aux questions factuelles et aux questions appliquées, peu importe le mode d’enseignement dont ils ont bénéficié.

Appréciation globale de l’expérience par les participants

À l’aide d’un questionnaire, les chercheuses ont voulu connaitre, après l’expérience, la perception des participants sur la classe inversée. Chez les étudiants ayant vécu la classe semi-inversée, 89 % mentionnent préférer l’enseignement traditionnel alors que, dans la classe inversée, c’est 42 % qui préfèrent l’approche classique.

[Consultez l’article]

 

Source : Adams, A. E. M., Garcia, J., & Traustadottir, T. (2016). A Quasi Experiment to Determine the Effectiveness of a “Partially Flipped” versus “Fully Flipped” Undergraduate Class in Genetics and Evolution. Cell Biology Education, 15(2), 9 pages. http://doi.org/10.1187/cbe.15-07-0157
Images : « Swings Pink Flower 7 » (CC BY-SA 2.0) by  Monkey Mash Button et www.flaticon.com.

Dernière modification : 6 juillet 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)