Les enfants avec un TDAH dorment moins bien que les autres enfants

Plusieurs parents d’enfant avec un TDAH affirment que l’heure du coucher est problématique avec leur jeune. Une récente étude danoise tend à confirmer leurs propos en constatant des problèmes de sommeil chez la plupart des enfants présentant un déficit de l’attention avec hyperactivité.

enfants-tdah-sommeil

L’étude a été menée par Anne Virring Sørensen de l’Université d’Aarhus au Danemark auprès de 76 enfants d’environ 9 ans. L’expérimentation consistait à étudier le sommeil d’enfants étant diagnostiqués avec un TDAH, en leur plaçant des électrodes sur la tête afin d’examiner les ondes de leur cerveau lors d’un examen du sommeil appelé « polysomnographie ».

Un sommeil moins long et de moins bonne qualité

Par l’entremise de cette expérimentation, la chercheuse a observé que les enfants qui présentaient un TDAH dormaient environ 45 minutes de moins par nuit que les enfants n’ayant pas ce diagnostic. Ces enfants mettraient plus de temps à s’endormir et leur sommeil serait plus perturbé que celui des autres enfants.

Des cycles de sommeil opposés durant le jour

Les chercheurs ont également étudié les cycles de sommeil (sleep patterns ) des enfants avec un TDAH durant le jour. Étonnamment, à l’inverse du soir, on observe une tendance chez les enfants ayant un TDAH à s’endormir plus rapidement durant le jour que chez les autres enfants.

Cela est surprenant puisqu’on associe au TDAH des caractéristiques comme l’hyperactivité, mais cette hyperactivité pourrait être un comportement compensatoire au fait de ne pas pouvoir faire de sieste durant la journée.

Comment accompagner un jeune avec un TDAH? [Dossier thématique]

Retombées de l’étude

Selon Anne Virring Sørensen, les retombées de cette recherche sont importantes à court et à long terme. D’une part, l’étude permet aux parents et aux cliniciens de confirmer le lien entre le TDAH et les problèmes de sommeil. D’autre part, elle ouvre la porte à d’autres études qui se pencheront sur l’origine de cette corrélation et sur les façons d’intervenir pour limiter les effets de ce problème chez les enfants présentant un TDAH.

[Consultez l’article]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License Brandon Atkinson

Dernière modification : 27 mai 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

6 commentaires

  1. Par Bédard Julie le 2 juin 2016 à 11:45

    Il faudrait savoir s’il s’agit d’enfants TDAH qui sont médicamentés ou non?

    Commentaire inapproprié ?

  2. Pour les besoins de la recherche dont il est question ici, les jeunes participants avaient tous un diagnostic mais n’étaient pas médicamentés.

    Commentaire inapproprié ?

  3. Par Marie-Pier le 5 février 2017 à 11:43

    Ma fille TDAH est médicamenté et a des problèmes pour s’endormir. Bien qu’elle ne soit aucunement en opposition face à l’heure du coucher, elle jase seule dans son lit parfois pendant quelques heures. Mon fils également mais moins longtemps. Leur pédiatre m’a suggéré de leur donner de la mélatonine et c’est très bénéfique dans leur cas. Si cela peu en aider certains, c’est un produit naturel que vous pouvez trouver en vente libre à la pharmacie. Pour les cas plus sévève comme mon fils, qui à des troubles d’opposition dès le levé le matin, une médication lui à été prescrite à prendre avant le coucher, « Intuniv », qui aide au sommeil et diminue l’opposition. La routine du matin devien plus agréable pour lui et ceux de son entourage. Cette médication doit toutefois être prescrite et approuvée par le gouvernement pour l’assurance médicamment.

    Commentaire inapproprié ?

  4. Moi jai 3 enfants avec un tdah et les 3 son medicamenter et je confirme tres long et pénible pour tout les 3 de s’endormir mon plus jeune de 6 ans si je ne lui donne pas de médicaments pour quil dorme il ne s’endort pas avant 4-5 hrs du matin et quand cest des journées decole ce nest pas trop bon disont et la se qui commence a lui arriver cest que son système cest habituer au médicaments pour dormir donc commence a faire moin effet donc plus long a sendormir et il se reveille vers 1h30 du matin et ne se rendort plus

    Commentaire inapproprié ?

  5. Par Celine le 8 février 2017 à 16:23

    Merci beaucoup pour inutiv je vais en parler au médecin ici les matin sont l’enfer et elle est toujours en retard car est très désorganiser jusqu’à ce que sa médication du matin embarque

    Commentaire inapproprié ?

  6. Par Trisss le 26 juin 2017 à 10:34

    Notre fils tdah non medicamente pour l instant et a depuis ces derniers annees de gros soucis pour s endormir le soir

    En revanche a 8 ans le samedi il fait toujours la sieste ( et il dort au moins deux heures).o. a remarque que cette sieste le rend plus calme et serein.

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)