TDAH : L’effet de l’activité physique sur la concentration

En plus de procurer des bénéfices mentaux, l’activité physique est de plus en plus utilisée pour agir sur les symptômes du TDAH. Une étude menée en 2015 a permis de mesurer de façon quantitative l’attention d’adolescents de 10 à 16 ans à la suite d’une période d’activité physique.

activite-physique-tdah

Shutterstock / 2xSamara.com

Traduit et adapté de l’article « Measurement of the Effect of Physical Exercice on the Concentration of Individuals with ADHD » publié dans le journal scientifique libre d’accès PLOS ONE.

L’expérimentation

L’étude, menée par des chercheurs de l’University of Mogi das Cruzes au Brésil, a été réalisée auprès de deux groupes de 28 participants. Chacun des participants devait effectuer une tâche sur ordinateur qui requérait un niveau particulièrement important d’attention. Dans chacun des groupes, la moitié des participants (14) présentait un TDAH. Le premier groupe devait accomplir le plus rapidement possible la tâche à l’ordinateur après une période d’activité physique intensive de 5 minutes, alors que le deuxième groupe réalisait la même tâche sans effectuer d’activité physique auparavant.

Les résultats

Les résultats de l’expérimentation ont montré que les élèves présentant un TDAH qui s’étaient adonnés à une période d’activité physique avant d’effectuer la tâche avaient mieux performé (de 30,52%) que les élèves présentant un TDAH qui n’avaient pas fait d’exercice au préalable.

Le groupe d’élèves TDAH ayant pris part à une activité physique avant d’effectuer la tâche aurait d’ailleurs montré des résultats similaires (avec une différence de 2,5%) avec les participants qui n’avaient pas de TDAH et qui n’avaient pas fait d’activité physique avant la tâche.

Entraine ton cerveau! L’effet de l’activité physique

Conclusion

Les résultats de cette étude supposent que l’activité physique pourrait effectivement améliorer l’attention des élèves TDAH, et ainsi avoir un effet positif sur leur rendement scolaire.

Hyperactivité : se tortiller aide l’apprentissage

Pour aller plus loin…

Dans l’article, les chercheurs expliquent que l’exercice physique entraine la production d’hormones, les catécholamines, qui permettent de réguler la mémoire, ce qui pourrait expliquer l’amélioration de la capacité d’attention à la suite d’une activité physique. L’activité physique aurait également un impact positif sur le bien-être des individus et permettrait de mieux gérer les situations de stress.

[Consultez l’article]

 

Source de l’image : Shutterstock / 2xSamara.com

Dernière modification : 24 novembre 2020.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 4,00 sur 5)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)