Quoi de neuf?

Découvrir les mathématiques en lisant des histoires

Lorsqu’on lit des histoires avec – et non seulement à – un enfant, celui-ci fait une multitude d’apprentissages dont nous n’avons pas toujours conscience. La lecture interactive offre à l’adulte une fenêtre sur le développement de la pensée de l’enfant. Elle fournit également des occasions de faire évoluer cette pensée à différents égards.

Shutterstock / Crystal Home

Shutterstock / Crystal Home

C’est sur cette prémisse que s’appuie le professeur de psychologie et d’éducation Herbert P. Ginsburg pour expliquer que les histoires peuvent contribuer à préparer l’enfant à l’apprentissage formel des mathématiques.

S’il est important que l’enfant soit en contact avec des livres dont le but premier est d’explorer de manière explicite certaines notions mathématiques (compter, reconnaitre les formes géométriques, etc.), Ginsburg soutient qu’on peut aussi faire ressortir le « potentiel mathématique » des livres d’histoires.

Dans son article, le professeur du Teachers College Colombia University donne l’exemple du conte « Boucle d’or et les trois ours ». Dans l’histoire, Boucle d’or remarque que les lits des ours sont placés en ordre de grandeur. Cet ordre est plus complexe qu’il ne le semble : le lit de Maman ours est à la fois plus grand que celui de Bébé Ours et plus petit que celui de Papa Ours. On peut aussi observer une corrélation directe entre la taille des ours et la taille des lits : plus la taille de l’ours est grande, plus le lit est grand.

L’histoire de Boucle d’or et les Trois Ours renferme plusieurs concepts mathématiques fondamentaux avec lesquels les jeunes enfants peuvent avoir de la difficulté, quand on pense à la taille des lits qui est relative ou encore à l’ordre dans lequel sont placés les lits.

Lorsqu’on lit avec l’enfant, il est possible de placer les mathématiques au centre des interactions. Si certains livres abordent les nombres et les formes de façon explicite, les aborder de façon plus informelle par l’intermédiaire des histoires permet de travailler des concepts importants et complexes, comme l’ordre et la corrélation dans le cas de « Boucle d’or et les trois ours ». D’autres histoires permettent de mettre l’accent sur les notions de suite, d’espace, de mesure, d’addition et de soustraction, de division, etc.

On peut donc aborder de façon signifiante les mathématiques dans la plupart des histoires, parfois même plus que dans des livres où ces concepts mathématiques sont présentés de façon explicite.

Visualiser les mathématiques

Quelques conseils

Lorsque vous lisez une histoire avec votre enfant…

Le rôle des histoires dans le développement de l’enfant

Conclusion

Lire des histoires en exploitant leur potentiel mathématique peut stimuler le développement de la pensée de l’enfant, son langage et son appréciation des mathématiques et de la lecture. Cette activité peut en quelque sorte « mettre la table » pour un apprentissage plus formel de cette discipline une fois à l’école et pour les années à venir.

[Consultez l'article]

 

Source des images : Crystal Home & Flaticon

Dernière modification : 24 mars 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 3,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)