Quoi de neuf?

Apprendre à programmer à l’école?

À l’ère du numérique, une réflexion s’impose concernant l’intégration de la programmation informatique aux contenus d’apprentissage. Selon certains, l’apprentissage de la programmation serait de mise puisqu’il va de pair avec le développement de compétences liées à la communication et à la résolution de problème.
apprendre-programmer
Ny Aina Rakotomalala Harisoa est Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Clermont-Ferrand en France. Dans cet article, il présente les arguments qui justifient l’apprentissage de la programmation dès le préscolaire et il rapporte les résultats de quelques recherches allant en ce sens.

La programmation comme objet d’apprentissage

La préoccupation de former les enfants à la programmation ne date pas d’hier. Elle n’a toutefois pas encore fait concrètement son apparition dans les programmes d’études québécois. Actuellement, on vise essentiellement à ce que les élèves soient en mesure d’utiliser les fonctions de certains logiciels et qu’ils soient critiques face à cette utilisation.

S’il est vrai que la plupart des métiers impliquent désormais une maitrise de l’usage des TIC, il semblerait que l’apprentissage de la programmation ne soit pas qu’utilitaire, mais qu’elle soit également liée au développement de plusieurs compétences.

Résoudre des problèmes et communiquer

Selon Mendelsohn (1985), la programmation s’apparente à la résolution de problème ; la personne se fixe un objectif qu’elle tentera d’atteindre par l’entremise du langage et des outils de programmation.

[L]’apprentissage de la programmation pourrait aider les élèves à développer leurs capacités à résoudre un problème en les initiant à raisonner de manière séquentielle et ordonnée, à découvrir et à s’intéresser de plus en plus à l’informatique.

Selon d’autres chercheurs du MIT, la programmation serait un nouvel outil de médiation pour interagir et communiquer avec autrui.

Pistes pédagogiques

Pour que cet apprentissage soit ludique et accessible au jeune, il existe entre autres des applications qui permettent à l’enfant de découvrir la programmation en tant qu’outil et que langage, par exemple pour créer des histoires interactives ou des jeux (ex. d’applications : «Scratch» et «Light-Bot»).

[L]a programmation est une activité permettant de développer chez un élève sa faculté d’analyse et de projection, sa créativité, sa logique de raisonnement et sa capacité à se mettre en action.

Ny Aina Rakotomalala Harisoa recommande d’offrir aux élèves des situations d’apprentissage ludiques et créatives liées à la programmation. En ce sens, il suggère de favoriser les activités de coopération et d’amener les élèves à développer leurs propres façons de trouver une solution à un problème (ou un projet) en utilisant la programmation.

Le défi d’une telle initiative est de familiariser les enfants à la logique de pensée et de raisonnement informatique, non pas de former des futurs programmeurs.

Ce lien propose des ressources pour l’apprentissage de la programmation chez les enfants.

[Consultez l'article]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License Rainer

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

2 commentaires

  1. Bonsoir,

    Il est important de préparer les enfants à l’ère qu’ils vont vivre dans 5 – 10 ou 20 ans.

    Et il n’est nul doute que la programmation va prendre de plus en plus d’ampleur.

    Il faut donc commencer en douceur à laisser la possibilité aux enfants de faire la connaissance au moins de ce qu’est la programmation.

    Je compte partager des tutoriels dans la programmation web (html – php – css – mysql) pour les débutants, en mode pas à pas.

    Et votre site m’a donné des idées.

    Merci

    Bonne continuation

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  2. Initié les enfants à la programmation informatique permet de développement de nombreuses compétences si ce n’est que l’amélioration du degré d’abstraction et la créativité.
    Au delà, je pense qu’il est également important d’expliquer aux enfants ce qui se cachent derrière une application et de les sensibiliser aux risques et aux dangers qui s’y cachent.

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)