Quoi de neuf?

Les bienfaits de la méditation pour enfants

Depuis un certain temps, la méditation pour enfants, aussi appelée « pleine conscience » (ou mindfulness en anglais), gagne en popularité. Si la recherche ne s’est pas encore prononcée massivement sur les effets de cette approche, plusieurs choisissent de l’expérimenter et y attribuent bon nombre de bienfaits chez les enfants. C’est le cas d’Anne-Marie Bureau, docteure au Centre de pédiatrie sociale de Gatineau.

meditation-pediatrie

Le Centre de pédiatrie sociale de Gatineau a récemment expérimenté la méditation pour les enfants en collaboration avec Annie Devault, une professeure de l’Université du Québec en Outaouais. L’expérimentation consistait à réaliser des ateliers de méditation auprès de neuf jeunes de 7 à 9 ans sur une période de 8 semaines. Les ateliers ont pris la forme de jeux qui amenaient les enfants à se centrer sur « ici et maintenant » et sur les sensations ressenties.

TDAH : la méditation à l’étude

De multiples bienfaits

Dans une entrevue donnée sur Ici Radio-Canada Première le 30 mai dernier, la docteure Anne-Marie Bureau rapporte les données probantes des recherches sur la méditation. Selon ses propos, la méditation pour enfants pourrait entrainer des bienfaits tels que :

    • une diminution des comportements indésirables chez les enfants ;
    • une amélioration de leurs fonctions exécutives ;
    • une sensation de bien-être physique, émotif et social ;
    • une amélioration des performances scolaires des élèves.

Ces bienfaits seraient dus, entre autres, au fait que la méditation contribue au développement du cortex préfrontal de l’enfant.

Ce qu’on sait dans la littérature, c’est que toutes les initiatives qui visent à améliorer les fonctions exécutives ont plus d’effet chez les enfants qui ont de plus grands besoins. […] C’est magnifique!

Une transition entre le monde enfantin et le monde scolaire

Selon la Dre Bureau, la médiation amenée sous cette forme en milieu scolaire pourrait permettre aux enfants qui entrent à l’école primaire de faciliter la transition entre le monde du jeu et celui de l’école. Dans un même ordre d’idées, en début de journée, la méditation pourrait permettre aux jeunes de se mettre en « mode apprentissage ».

Anxiété et pleine conscience : la pratique en classe

Qu’en disent les enfants?

Les enfants qui ont pris part à l’expérimentation qui s’est déroulée au Centre de pédiatrie sociale de Gatineau semblent avoir apprécié leur expérience. En effet, certains d’entre eux ont voulu reproduire les activités de méditation à la maison avec leurs parents.

[Consulter l'article]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.0 Generic License sunl

Dernière modification : 15 juillet 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)