Quoi de neuf?

Google: un substitut à la mémoire?

À l’ère des téléphones intelligents, recourir à internet est un réflexe pour trouver rapidement une information. Cette « externalisation de la mémoire » aide-t-elle réellement les élèves à apprendre de nouveaux concepts ou leur laisse-t-elle plutôt croire qu’ils sont plus intelligents qu’ils ne le sont vraiment?

google

Plusieurs études traitant de la question ont été présentées lors d’un symposium s’intéressant aux effets des recherches en ligne par les étudiants. Les principaux résultats de la conférence annuelle de l’Association for Psychological Science sont rapportés dans cet article. En voici les faits saillants.

Disque dur externe

Les gens sont plus enclins à se rappeler où l’information est stockée plutôt que de retenir l’information en elle-même.

Matthew Fisher, Yale University

Utiliser l’Internet pour accéder à l’information peut amener les gens à ne faire qu’un avec la toile, à perdre de vue où leur propre esprit se termine et où l’esprit d’internet commence.

Ward

Internet nuit-il au cerveau des élèves?

À la recherche de réponses

Même si les étudiants connaissent la réponse à une question, ils sont portés à vérifier sur la toile avant de répondre.

Les jeunes ont la vive impression de connaître l’information, mais c’est tellement plus simple de recourir au téléphone que de se casser la tête.

Adrian F. Ward, University of Colorado

Certaines études suggèrent que les étudiants ont une confiance aveugle envers ce qu’ils apprennent en ligne. Même s’ils deviennent parfois trop confiants, cela ne signifie pas qu’ils n’apprennent pas; ils apprendraient différemment.

[Consulter l'article]

Creative Commons Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.0 Generic License pixabay

Dernière modification : 22 juin 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)