Les valeurs comme critère d’embauche d’enseignants en formation professionnelle

Mener un processus de recrutement-sélection-embauche n’est pas simple en général. Pour les enseignants en formation professionnelle, il est surtout question de leur bagage d’expérience.  Leurs compétences professionnelles sont scrutées, mais aussi leurs aptitudes à communiquer. Les questions peuvent même porter sur leur ouverture à s’engager dans une démarche de formation universitaire en enseignement. À cela pourraient s’ajouter les valeurs de la personne comme une nouvelle dimension aux critères de sélection.

embauche-formation-professionnelle
par Andréanne Gagné, étudiante à la maîtrise en éducation à l’UQAC
formation

Des lunettes professionnelles

Car l’identité professionnelle de l’individu peut en quelque sorte être vue comme une paire de lunettes. Une lentille à travers laquelle il perçoit sa vie professionnelle et qu’il se reconnait lui-même. Après avoir occupé un métier pendant un certain temps, l’individu chausse ses lunettes professionnelles: c’est son identité de métier. Les gens qu’ils côtoient le reconnaissent également sous cette perspective. Lorsque ce travailleur décide d’effectuer la transition vers l’enseignement, il ne possède que cette identité de métier en commençant. Parce que, la particularité des enseignants du secteur professionnel demeure de commencer à enseigner avant d’entreprendre leur formation en enseignement.

lunettePuis, au fil des expériences et des rencontres dans le milieu scolaire, cette paire de lunettes ne convient plus tout à fait à son nouveau rôle d’enseignant. Ainsi, le nouveau professionnel de l’enseignement entame le renouvèlement de ses représentations. En transformant la vision qu’il a de lui-même et de sa profession, il développe sa nouvelle identité d’enseignant.

En ce sens, cette personne que l’on souhaite embaucher devra pouvoir s’intégrer à l’équipe en place. Cette préoccupation surpasse celle de posséder les compétences et l’expérience nécessaires à l’enseignement du métier. Mieux, elle devrait non seulement la compléter du point de vue technique, mais également par ses compétences humaines.

Quelques résultats de recherche

Selon une recherche menée sur les rôles occupés par les valeurs des enseignants en formation professionnelle dans le développement de leur nouvelle identité d’enseignant, deux scénarios types se dessinent :

1) Lors de l’entretien de sélection, le candidat par ses propos expose ses valeurs. Pour lui, ce qui semble le plus important relève de la stimulation, de l’autonomie, du plaisir des autres et du bienêtre de son entourage ou de tous les êtres vivants. Il s’agit des valeurs dynamiques dont le rôle est dit catalyseur. C’est qu’elles motivent le futur enseignant à s’ouvrir aux changements et aux autres. Probable que le candidat pourrait entrainer des transformations au sein de son équipe par son attitude et ses décisions.

2) Le candidat rencontré possède plutôt des valeurs comme le respect des traditions, la conformité, la sécurité, le pouvoir, la réussite et le plaisir pour soi. Ce sont des valeurs dont le rôle principal est modérateur. Le candidat tient un discours marqué par l’affirmation de soi et de ses compétences. Aussi, il maintient un lien si fort avec sa première carrière qu’il arrive peu à se projeter dans la suivante. Un tel candidat serait susceptible de modérer les changements et d’offrir plus de stabilité à une équipe de travail.

Tout comme une valeur n’est pas préférable à une autre, un candidat n’est pas meilleur à l’autre.  Il revient au responsable du processus de recrutement la tâche de juger des besoins dans son centre de formation professionnelle. Il convient à ce stade de connaitre le potentiel présent dans l’équipe en place. Cette connaissance permet d’évaluer plus justement le profil du candidat qu’il profiterait d’y insérer. Les valeurs s’avérant un indice supplémentaire pour prendre une décision d’embauche éclairée.

 

Références :

  • Gagné, A. (2015). Les valeurs issues de la carrière initiale des enseignants en formation professionnelle : leurs rôles dans le développement d’une nouvelle identité enseignante. M.A. (à paraitre), Université du Québec à Chicoutimi, Québec.
  • Perez-Roux, T. (2011). Changer de métier pour devenir enseignant: transitions professionnelles et dynamiques identitaires. Dans A. Balleux & T. Perez-Roux (Éds.), Transitions professionnelles et recompositions identitaires dans les métiers de l’enseignement et de l’éducation.
  • Schwartz, S. H. (2006). Les valeurs de base de la personne: Théorie, mesures et applications. Revue française de sociologie, 47(4), 929-968.

 

Dernière modification : 26 avril 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

2 commentaires

  1. Par Feraoun le 27 mai 2016 à 14:34

    Bonjour,
    Je détiens un permis d’enseignement électrotechnique, j’ai l’équivalence de DEC en électrotechnique. à ce jour , je suis perdu. comment faire et quelles sont tous les critères pour être embauché en formation professionnelle?
    Merci de votre aide. au plaisir et bonne journée.

    M.Feraoun

    Commentaire inapproprié ?

  2. Bonjour M.Feraoun,
    Les critères varient d’un milieu à l’autre. Je vous réfère à ce répertoire des établissements d’enseignement du Québec qui offre une liste selon les régions. http://www.metiers-quebec.org/etablissements/etablissements.html
    Bonne chance dans votre recherche d’emploi!

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)