En vedette

Mobilys : un outil de valorisation de l’éducation

Le constat partagé par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) ainsi que par le Groupe d’Action sur la persévérance et la réussite scolaires au Québec fait état de la nécessité d’élargir à l’ensemble de la société québécoise le consensus sur la valorisation de l’éducation et de la persévérance scolaire. De plus, selon Réunir Réussir, la valorisation de l’éducation et l’encadrement parental constituent des facteurs déterminants de la persévérance scolaire.

Par Josée ThiviergeJulie Labrosse et Vicky Potvin du centre d’Étude des conditions de vie et des besoins de la population (ÉCOBES).

Mise sur pied sur la base de ces constats, la Fondation Mobilys utilise les technologies contemporaines, dont la plateforme Facebook, pour faire rayonner les actions et les projets liés à la persévérance et à la réussite scolaires des écoles du Québec. L’action de Mobilys consiste à développer, promouvoir et soutenir des vitrines interactives qui permettent aux écoles de créer des liens solidaires avec leur communauté.

Une évaluation indépendante

Suite à la contribution financière du MELS, ce dernier a exigé une évaluation indépendante [1] pour mesurer les impacts du projet Mobilys auprès des écoles qui l’ont implanté. Au printemps 2014, ÉCOBES – Recherche et transfert, a utilisé une méthode de recherche mixte pour mesurer les impacts auprès des écoles qui ont implanté une vitrine interactive Mobilys.

L’enquête par questionnaire a été menée auprès de 781 répondants des écoles Mobilys (élèves, parents, personnel scolaire, membres de la communauté) et auprès de 156 répondants en voie de devenir une école Mobilys (parents, personnel scolaire).

Quelques résultats

Les parents et les membres de la communauté sont enthousiastes face à la vitrine interactive. La possibilité de voir ce qui se passe à l’école influence positivement les perceptions à l’égard du milieu scolaire :

  • Un outil de valorisation important. Plus de 89 % des répondants reconnaissent que la vitrine joue un rôle de valorisation de l’éducation, des réussites des élèves et du travail du personnel scolaire. Par ailleurs, 98 % des répondants estiment ainsi que la page Facebook contribue à véhiculer une image positive de l’école au sein de la communauté;
  • Une plateforme qui facilite les liens école-familles-communauté. De 80 %  à 95 % des répondants considèrent que l’information partagée sur la page Facebook facilite la communication et améliore les liens école-familles-communauté.

Depuis l’implantation de la vitrine, 82 % des répondants s’intéressent plus qu’avant aux actions de l’école.

Facebook pour valoriser les activités de l’école

Les écoles utilisent principalement la page Facebook pour valoriser les activités et les projets de l’école. Si le personnel scolaire des écoles Mobilys manifeste une certaine déception des retombées de la vitrine sur l’implication des membres de la communauté dans leur milieu, paradoxalement, les demandes d’aide publicisées sur la vitrine Facebook ne représentent que 1,2 % des publications en 2013-2014.

L’étude révèle que seulement le tiers des répondants connaît l’existence du « module » Mobilys permettant d’offrir de l’aide à l’école. Le personnel scolaire doit donc être encouragé à :

  • présenter les besoins de l’école directement sur Facebook;
  • publiciser davantage la vitrine Mobilys en précisant que c’est d’une part, l’occasion de se manifester pour s’impliquer au sein de l’école, et d’autre part, une façon de mieux connaître l’école.

Les principaux constats des milieux scolaires rencontrés

Les analyses qualitatives (entrevues et groupes de discussion menés auprès de 11 membres du personnel scolaire des écoles Mobilys) permettent d’affiner l’interprétation des résultats quantitatifs et voici le sommaire des études de cas:

  • Dégager un membre du personnel scolaire pour alimenter la vitrine est un facteur de succès lors de la mise en œuvre de Mobilys;
  • Les membres du personnel apprécient l’accompagnement et le soutien informatique offerts par Mobilys;
  • L’implantation de la vitrine nécessite un changement de culture dans les milieux scolaires (le mode papier est encore le moyen de communication privilégié pour s’adresser aux parents; certains enseignants sont rébarbatifs quant à l’utilisation des réseaux sociaux, craignant l’ouverture de leur classe sur le monde virtuel);
  • La vitrine est une plateforme accessible qui offre une alternative aux parents plus vulnérables face au système scolaire. Elle leur permet de créer des liens avec l’école (la vitrine s’avère être un atout pour les parents qui ne savent pas lire ou qui ne maîtrisent pas bien le français, les photos constituant un support universel d’information);

Pour les milieux scolaires rencontrés, le fait de combler les besoins de l’école, en incitant la communauté à s’impliquer dans l’établissement par l’entremise de la vitrine, doit être prioritaire pour la suite du projet.

Conclusion

L’étude a permis à Mobilys d’apporter des ajustements à sa mise en œuvre pour l’ensemble des écoles où la plateforme est déployée, notamment pour augmenter la diffusion de leurs besoins auprès des parents et des membres de la communauté. Les débuts sont prometteurs et, si la tendance se maintient, Mobilys  s’avérera un outil performant pour valoriser les écoles publiques du Québec au profit de la persévérance et de la réussite scolaires des jeunes.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter: Thomas Arsenault, cofondateur et directeur des relations avec les établissements scolaires.

[1] Les membres du comité de suivi de la démarche d’évaluation étaient Madame Jacinthe Giguère, Ph. D.,professionnelle, Direction de la recherche et de l’évaluation au MELS, Josée Thivierge, chercheure, ÉCOBES – Recherche et transfert ainsi que Nicolas Arsenault, président directeur général et cofondateur, Mobilys.

Dernière modification : 24 mars 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)