Quoi de neuf?

Le goût du travail chez les jeunes

Une équipe de chercheurs de l’Université Laval ont donné la parole aux jeunes de la formation professionnelle et technique. Ce rapport expose les principaux résultats de l’étude, qui portent sur la place qu’occupe le travail dans la vie des jeunes, le sens qu’ils lui confèrent, ainsi que leur parcours d’insertion dans le marché du travail.

Réalisée entre 2010 et 2014 dans la région de Québec pour le Centre de recherche et d’intervention sur l’éducation et la vie au travail (CRIEVAT) de l’Université Laval, l’étude s’intéresse au rapport au travail des finissants de la formation professionnelle et technique, de même qu’à la manière dont celui-ci évolue lors de leur insertion sur le marché du travail.

La parole aux jeunes

Les chercheurs Jonas Masdonati, Geneviève Fournier et Sarah Boisvert ont opté pour une méthode de recherche donnant la parole aux jeunes concernés.

Ainsi, l’essentiel des résultats est issu d’entrevues approfondies avec ces personnes, durant lesquelles celles-ci ont pu librement leur parler de leur manière unique de répondre à la question : au fond, pourquoi est-ce que tu travailles?

Intitulé Le goût du travail — L’évolution du rapport au travail de jeunes adultes en phase de transition école-emploi, cette brochure s’adresse principalement aux participants de l’étude, mais aussi aux élèves de niveau secondaire, postsecondaire, aux jeunes en transition vers l’emploi, à leurs parents et aux professionnels qu’ils peuvent côtoyer.

Diversité interindividuelle

Le matériel recueilli montre d’abord et avant tout que chaque jeune présente sa propre manière de penser et d’investir le travail et ne peut pas se situer complètement dans l’un ou l’autre de ces cas de figure.

Il est donc imprudent, voire erroné, de tenter de dresser un portrait général du rapport au travail d’une génération entière. C’est peut-être là le principal message qui émerge de la présente étude.

Un autre élément mis en évidence est que les jeunes font généralement preuve d’une motivation et d’un goût manifestes pour le travail, comme en témoigne leur investissement dans cette sphère de vie.

Les professionnels travaillant avec ou sur les jeunes en transition de l’école à l’emploi ainsi que leur entourage (famille, pairs, etc.) trouveront d’autres éléments méritant d’être retenus dans le rapport.

[Consulter la brochure]

 

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)