L’adoption de comportements actifs débute tôt

Faire bouger les enfants est non seulement bon pour leur santé, mais favorise aussi leur réussite éducative. Pourtant, l’enfant du 21e siècle est trop souvent confiné à un environnement structuré et balisé qui favorise davantage les comportements sédentaires plutôt que de répondre à son besoin inné de bouger.

quebec_en_forme

Devant ce constat, Québec en Forme mise sur le développement des compétences des jeunes par l’augmentation du temps actif quotidien, grâce à une variété d’expériences motrices et de contextes de pratique.

Plus d’éducation physique pour un meilleur rendement scolaire

Afin de soutenir la mise en place de conditions optimales permettant aux jeunes et à leurs familles de pratiquer des activités physiques et sportives diversifiées au quotidien, l’organisme a développé une fiche thématique proposant des actions concrètes à mettre en place dans les milieux de vie de l’enfant pour favoriser un mode de vie actif.

Dès l’enfance, la présence d’habiletés motrices est associée à la pratique d’activités physiques. Selon plusieurs études, les habiletés motrices démontrées durant cette période représentent un «prédicateur» d’un mode de vie physiquement actif.

Cette publication de Québec en forme rappelle qu’il « importe à tous les acteurs de redonner aux enfants du temps et diverses occasions de bouger et d’explorer, mais aussi de les entourer de gens qualifiés qui reconnaissent l’importance de jouer et de faire de l’activité physique chaque jour. »

[Consulter la fiche]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic License dewittn

Dernière modification : 4 mai 2018.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)