S’épanouir grâce au mentorat

La relation mentorale peut être bénéfique sur plusieurs plans. Dans cet article d’INTER, le magazine de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), les propos et témoignages de mentors, mentorés et chercheurs sur ce phénomène gagnant en popularité sont recueillis.

mentorat

Un nombre grandissant d’entreprises et d’organisations mettent sur pied des programmes de mentorat. Pourquoi? Selon de récentes études, « ce type de soutien personnalisé influence davantage le bien-être au travail, la loyauté envers l’organisation et l’autonomie des employés que les solutions traditionnelles telles que les conférences et ateliers. »

« La relation mentorale est vieille comme le monde, mais les programmes formels dans ce domaine sont récents », note Renée Houde, Professeure associée au Département de communication sociale et publique de l’UQAM.

Guide d’implantation d’un programme de mentorat en milieu scolaire [Gratuit]

Une relation bidirectionnelle

Selon la professeure Houde, le mentorat n’est pas qu’un simple outil de développement professionnel. C’est aussi une relation significative qui contribue à l’épanouissement psychosocial des deux partenaires  :

Le mentoré consolide son identité d’adulte selon ses aspirations les plus intimes, tandis que le mentor, souvent au mitan de sa vie, a le sentiment de laisser une trace en transmettant son savoir aux générations montantes.

Le mentorat pour favoriser la persévérance scolaires des jeunes

Les retombées

Au final, « les moments privilégiés passés à discuter ensemble, la confiance réciproque et le sentiment partagé d’avoir progressé constituent les vrais critères d’une relation de qualité. »

Au début de la relation, nous avons affaire à un grand mentor et à un petit mentoré, intimidé et admiratif. À la fin, c’est le mentor qui se fait petit et qui laisse partir un grand mentoré.

Christine Cuerrier, professeure associée à l’UQAM

Dans l’article, les experts discutent des caractéristiques d’un jumelage efficace et présentent les qualités que possèdent un mentor compétent ainsi qu’un mentoré motivé.

[Consulter l’article]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.0 Generic License ontognosy

Dernière modification : 22 juin 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)