Quoi de neuf?

L’oral prédit l’écrit

Le français est la bête noire de plusieurs apprentis scripteurs et lecteurs à l’école. Ne serait-il pas formidable de pouvoir dépister les troubles d’apprentissage en français écrit chez les enfants avant même qu’ils n’intègrent le milieu scolaire?

Dépistage et habiletés langagières

Ce questionnement a conduit deux chercheuses de l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal à s’intéresser aux habiletés langagières comme éléments qui facilitent l’apprentissage de l’orthographe et de la grammaire.

Phaedra Royle et Alexandra Marquis ont conduit une étude se penchant sur la sensibilité des enfants à la structure morphologique du langage oral avant l’entrée à l’école et sur son caractère prédictif des difficultés à l’écrit.

Dyslexie: déceler le problème avant même que l’enfant apprenne à lire

Leurs travaux démontrent que les aptitudes à l’oral en première année du primaire sont comparables aux habiletés à l’écrit un an plus tard, soit en deuxième année.

L’importance du dépistage précoce des élèves à risque

Ces résultats pourraient avoir des retombées importantes en pédagogie et dans les interventions auprès des enfants atteints de troubles du langage. Ils ont notamment permis de concevoir un test spécifique du français québécois pour le dépistage des difficultés en orthographe chez l’enfant.

[Consulter l'article]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.0 Generic License mliu92

Dernière modification : 3 mars 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Un commentaire

  1. […] Cliquez ici. […]

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)