Quoi de neuf?

L’élève anxieux

Pour certains élèves, la rentrée scolaire est synonyme de stress, d’anxiété, parfois même d’insomnie et ce, pour diverses raisons. Comment agir, en tant que parent, pour soutenir son enfant anxieux?

Selon une nouvelle étude de l’Université d’Arizona, les parents dont les enfants souffrent d’anxiété tombent souvent dans le piège de la protection, ce qui influence les comportements de leur enfant. En effet, les chercheurs Lindsay Holly et Armando Pinaont étudié le sujet auprès de 70 enfants, âgés entre 6 et 16 ans, traités pour leur anxiété dans le cadre d’un programme universitaire.

L’anxiété est l’un des troubles les plus répandus chez les enfants. [traduction libre]

Le piège de la protection

Contrairement aux autres enfants, l’enfant anxieux cherche plus souvent à être rassuré. Toutefois, les chercheurs mentionnent que rassurer un enfant apeuré ou anxieux peut transmettre le message qu’il a raison de s’inquiéter, favorisant ainsi l’évitement de toute situation.

Un autre piège de la protection est d’accepter que l’enfant évite une situation anxiogène. Ce comportement peut augmenter l’anxiété de l’enfant. En évitant une situation, l’enfant n’a pas l’opportunité de développer les compétences et les stratégies d’adaptation nécessaires pour faire face à la situation de façon appropriée.

Enfin, lorsque les parents sentent que leur enfant présente des signes d’anxiété, ils peuvent être tentés de dire à l’enfant ce qu’il doit faire ou même répondre à sa place.

 Anxiété et pleine conscience : la pratique en classe

Comment soutenir l’enfant ?

Pour soutenir leur enfant, les parents peuvent :

  • Contrôler leur propre façon de réagir lors de situations anxiogènes.
  • Donner à l’enfant une attention positive lorsqu’il agit courageusement.
  • Tenter de réduire l’attention positive lorsque l’enfant est anxieux.

Soutenir et aider l’enfant à faire face à ses craintes est vraiment la clé. [traduction libre]

[Consulter l’article]

Dernière modification : 18 février 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)