Internet nuit-il au cerveau des élèves?

Sachant que le cerveau subit des changements dans sa structure et ses fonctions tout au long de l’adolescence, plusieurs enseignants sont inquiets quant aux effets de l’augmentation de l’utilisation des technologies par les étudiants sur le développement de leurs capacités intellectuelles.

ordinateursKathryn L. Mills de l’Université de Londres s’est intéressée aux effets possibles de l’Internet ainsi qu’aux comportements et aux capacités associés à son utilisation sur le cerveau des adolescents.

L’importance des médias dans l’éducation des enfants

Internet et la santé des adolescents

Selon les recherches effectuées, le temps passé sur Internet ne nuirait pas au temps passé à faire des activités liées à la santé et au bien-être.

En effet, une étude longitudinale auprès d’enfants âgés entre 11 et 13 ans rapporte que l’engagement dans des comportements sédentaires sur écran (comme l’utilisation d’un ordinateur) ne serait pas associé à un moindre engagement dans des activités physiques.

Une autre étude soutient l’idée que la communication avec des amis sur Internet améliore les contacts sociaux des adolescents.

Naviguer avec succès dans ce nouveau monde est susceptible de nécessiter de nouvelles compétences. [Traduction libre]

Internet et le cerveau

Lors de la puberté, l’adolescent subit des changements corporels et comportementaux, mais également des changements au niveau du cerveau. Plusieurs chercheurs se sont questionnés à savoir si l’influence de l’environnement, comme l’utilisation d’Internet, aurait un impact sur les connexions dans le cerveau lors de cette période.

Selon des études récentes d’imagerie cérébrale longitudinales, des changements majeurs dans la structure et le fonctionnement du cerveau seraient liés en grande partie à des différences génétiques et comportementales entre les individus. En effet, selon les mesures effectuées par IRM, les changements dans la structure du cerveau seraient sous contrôle génétique au cours de la transition entre l’enfance et l’adolescence.

Ces études suggèrent donc que l’influence de l’environnement, comme l’utilisation d’Internet, aurait peu d’effets sur les neurones du cerveau.

[Consulter l’article]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution-Noncommercial 2.0 Generic License   by  jcmejia_acera

Dernière modification : 1 août 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 3,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)