Quoi de neuf?

Prendre des notes : crayon ou ordinateur portable?

Il existe de nombreux avantages à utiliser les ordinateurs portables à l’école. En plus d’être intéressants et motivants pour les élèves, les ordinateurs portables en classe permettent de prendre des notes rapides. Cependant, deux chercheurs ont montré qu’écrire à la main plutôt qu’à l’ordinateur permettrait de mieux retenir ce qui est pris en notes.

prise_de_notes

Pam A. Mueller de l’Université de Princeton et Daniel M. Oppenheimer de l’Université de Californie ont mené une série d’études afin de déterminer si leurs intuitions concernant les ordinateurs portables et la prise de notes manuscrites étaient vraies.

Il prenait des notes sur son ordinateur, leva les yeux et se rendit compte qu’il n’avait aucune idée de ce dont la personne parlait [traduction libre]

Dans la première étude, 65 étudiants de niveau collégial ont regardé une conférence portant sur des sujets intéressants, mais peu connus de tous. Les étudiants recevaient soit un cahier de notes, soit un ordinateur portable (sans accès à Internet) avec lesquels ils devaient utiliser n’importe quelles stratégies normalement utilisées pour prendre des notes.

Trente minutes plus tard, après avoir accompli des tâches de distraction, les étudiants devaient répondre à des questions nécessitant le rappel de faits et des questions conceptuelles basées sur la conférence qu’ils ont écoutée.

Performance des élèves

Bien que les deux types de preneurs de notes aient répondu aussi bien aux questions nécessitant le rappel de faits, les preneurs de notes sur ordinateurs portables ont obtenu des résultats significativement moins bons aux questions conceptuelles.

Contenu des notes

Les notes des utilisateurs d’ordinateurs portables contenaient plus de mots et de transcriptions de verbatim comparativement aux notes qui ont été écrites à la main.

Dans l’ensemble, les étudiants qui ont pris plus de notes ont de meilleurs résultats, mais il s’agissait de ceux qui ne transcrivaient pas textuellement tout ce qui était dit dans la conférence. Dans leur recherche, les auteurs montrent que la tendance des utilisateurs d’ordinateurs portables à transcrire textuellement au lieu de traiter l’information et la synthétiser dans leurs propres mots peut être préjudiciable à leur apprentissage.

Même lorsque les ordinateurs portables sont utilisés comme prévu — et pas pour acheter des choses sur Amazon en classe —, ils peuvent nuire au rendement scolaire [traduction libre]

Qui se souvient? 

Une semaine plus tard, les élèves avaient la chance de revoir leurs notes avant de participer à une tâche de rappel. Les élèves ayant pris des notes manuscrites avaient de meilleurs résultats que leurs collègues ayant pris des notes avec l’ordinateur portable.

Les personnes devraient être plus conscientes de la façon dont elles choisissent de prendre des notes, à la fois en termes de moyens et de stratégies [traduction libre]

[Consulter l’article]

 

Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.0 Generic License  by  Melvin_Es

Dernière modification : 17 novembre 2014.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (6 votes, moyenne: 4,17 sur 5)

3 commentaires

  1. Par Isabelle Pontbriadn le 11 juin 2014 à 13:16

    Et si cette différence était accentuée par le fait que les notes prises à l’ordinateur le sont la plupart du temps prises de façon linéaire… Que dire de la prise de notes sous forme de « mind map » (carte heuristique) qui permet justement de traiter l’information, de créer des liens, au fur et à mesure de la présentation, du cours ou de la réunion?

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  2. Par ingwa Henri le 14 juin 2014 à 19:14

    Il me semble que la prise des notes avec le crayon ou le stylo est plus important qu’une prise des notes avec l’ordinateur , car dans nos écoles et universités africaines, l’ordinateur paraît être encore un luxe. Son accès semble être limité à une catégorie des personnes.

    De plus , à l’université où la majorité d’enseignement ont un caractère magistral, l’étudiant utilisant la prise des notes avec peut recourir à plusieurs signes et symboles qu’il aura inventé à son gré et qui lui permettent de suivre avec plus d’attention le cheminement du cours…

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  3. Par Sara le 6 août 2014 à 1:08

    Je travaille dans un cégep et il n’est pas rare que des étudiants doivent transcrire une information importante, mais que, pour gagner du temps, il préfère prendre une photo de cette information avec leur cellulaire. C’est le moyen le plus rapide qui gagne! Saviez-vous que d’après une étude publiée par l’Université de Winnipeg, les gens utilisant fréquemment les textos pour communiquer ont plus de difficulté à faire preuve de profondeur (morale, spirituel, éthique) que les autres? Les 160 caractères composés avec les pousses habituent les usagers à rester en superficialité. C’est une façon adaptative de fonctionner dans un environnement toujours à la recherche de rapidité. Ici, les chercheurs démontrent, encore une fois que grâce à un ordinateur, le plus rapide et le plus simple pour un étudiant de prendre des notes est de transcrire ce qu’il se dit à l’avant. Il est vrai qu’avec un peu de pratique, on peut retranscrire très rapidement sans trop se fatiguer les neurones! Après tout, les étudiants ont souvent plusieurs cours dans la même journée et travaille en plus de tout ça!
    Je comprends les étudiants d’être attiré par cette technologie facilitant à court terme, mais vu les effets qu’elle a à long terme, je continue de croire que la technologie ne devrait pas être la réponse à tous nos problèmes scolaires. Si l’on veut former des citoyens capables de réfléchir et de s’ouvrir au monde, il faut encourager la réflexion, et ce, de tous les moyens possibles.

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)