CASIS-Écriture : un programme d’intervention visant à favoriser la motivation des élèves en écriture

La motivation à écrire diminue entre la 1re année et la 2e année du primaire, surtout pour les garçons. Comment motiver les élèves envers des tâches d’écriture?

Formation CASIS

Nous tenons à remercier la précieuse collaboration de Monsieur Frédéric Guay et de Madame Valérie Lessard dans la création de cet article. Ce projet de recherche a été financé par le Programme de recherche sur l’écriture et la lecture (PREL) mis en place par le MELS et le FRQSC.

La formation professionnelle CASIS aide les enseignants du primaire à accroître la motivation de leurs élèves envers l’écriture en encourageant le développement de cinq pratiques pédagogiques, soit la coopération, la mise en place d’activités signifiantes, l’implication, le soutien à l’autonomie et la structuration. Frédéric Guay de l’Université Laval et son équipe ont mené un projet de recherche auprès de 17 enseignants et 273 de leurs élèves pour évaluer l’impact de cette formation sur la motivation et la réussite en écriture des élèves de 2e année du primaire.

[Consulter le résumé de la recherche]

Des résultats encourageants

Les changements de pratiques pédagogiques chez les enseignants

Les résultats montrent qu’il est possible de rehausser le degré d’utilisation de certaines pratiques pédagogiques par le biais de la formation professionnelle CASIS. Plus précisément, les enseignants ayant suivi la formation ont plus tendance à utiliser la collaboration, l’implication et le soutien à l’autonomie.

Les changements sur le plan des  ressources motivationnelles de l’élève

De plus, les résultats suggèrent que l’utilisation par les enseignants de ces pratiques pédagogiques bonifiées rehausse la motivation autodéterminée (plaisir d’écrire) des élèves, la perception qu’ils ont de leur compétence de même que leur réelle compétence en écriture.

Les résultats de cette recherche suggèrent que les pratiques pédagogiques qu’utilisent les enseignants peuvent faire la différence pour soutenir la motivation autodéterminée et les perceptions de compétence des élèves.

Bien évidemment, les chercheurs ne prétendent pas que ce programme de formation permet à des élèves ayant de sérieuses difficultés d’apprentissage en écriture de réussir aussi bien qu’un élève doué dans cette matière. Toutefois, l’équipe de recherche conclut qu’un tel programme de formation permet de créer un environnement qui permet à tous les élèves de développer leur motivation ainsi que leur plein potentiel en écriture.

L’importance de la formation continue

La recherche-action menée par Frédéric Guay confirme que les pratiques pédagogiques qu’utilisent les enseignants peuvent faire la différence pour soutenir la motivation des élèves. C’est pourquoi l’équipe de chercheurs invite les enseignants à participer davantage à des formations continues pour lesquelles ils ont des données probantes.

Formation continue [Dossier thématique]

L’équipe de recherche s’affaire maintenant à évaluer les retombées du programme d’intervention pour les enseignants et les élèves de la 1e à la 6e année du primaire. Les enseignants sont invités à consulter le site Internet associé au projet de recherche comportant les détails associés à la formation professionnelle développée dans le cadre de l’étude ainsi que les informations associées aux retombées de la recherche.

[Consulter le rapport]

Dernière modification : 25 juin 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Un commentaire

  1. […] Consultez l’article original […]

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)