Réconcilier votre élève avec Mozart

Selon une étude de Sue Hallam de l’Institute of Education (IOE), les enfants qui ont l’occasion d’écouter de la musique classique dans les premières années de l’école primaire sont susceptibles d’apprécier un plus large éventail de musique dans les années suivantes.

Music school by Juan Gómez - Photography, on Flickr

Le professeur Hallam a effectué une recherche pour évaluer l’efficacité du Apollo Music Projects, un programme d’éducation musicale britannique ayant comme mission de proposer de la musique classique en direct à des enfants qui autrement n’en auraient pas la chance.

Développement de compétences diverses

Au cours du projet, les enfants écoutent une variété de pièces musicales de compositeurs classiques bien connus tels Beethoven, Haydn, Mozart, Ravel, Chostakovitch et Mendelssohn.

Le processus d’écoute de répertoire classique en temps réel permet aux enfants d’améliorer leurs compétences d’écoute et de développer d’autres compétences nécessaires à l’écoute attentive, comme la concentration et l’autodiscipline.

Les compétences des enfants se développent à mesure que les musiciens leur expliquent ce sur quoi ils doivent porter leur attention et s’engagent avec eux dans une séance de questions-réponses à thématique musicale. Avec la progression du programme, les tâches d’écoute se raffinent au point où les enfants écoutent attentivement et apprécient l’entièreté des pièces de musique.

L’évaluation du programme révèle une réaction positive des enfants envers la musique classique; les jeunes ne développent pas de préjugés négatifs à son égard.

Ce programme innovant en est à sa dixième année d’opération en Grande-Bretagne. Jusqu’à présent, 4500 enfants répartis dans 26 écoles primaires et plus de 22000 enfants membres d’ensembles musicaux ont été inspirés par cette expérience musicale en temps réel en classe ou en concert.

[Consulter l’article]

 

Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 2.0 Generic License Juan

Dernière modification : 26 février 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)