Quoi de neuf?

La psycho-tricherie

En principe, un étudiant assis dans son examen sait comment tricher. La question est à savoir ce qui le fera tricher. Agit-il par logique? Sous l’impulsion? Sous l’influence des hormones dans son cerveau? La tricherie est largement répandue… Mais pourquoi les gens en arrivent-ils là?

Cheating Cheaters and the Cheaters Who L by Mr_Stein, on Flickr Dans cet article, la psychologue Maria Konnikova passe en revue la littérature portant sur la tricherie et rapporte l’avis d’experts pour démystifier ce comportement. En voici les faits saillants:

Les facteurs qui mènent à la tricherie

  • Être dans un environnement qui montre des signes de comportements socialement déviants, comme les graffitis.
  • Le fait de penser qu’il y a tellement d’écrits et de ressources sur un sujet donné mène à croire que notre propre comportement n’aura pas beaucoup d’impact.
  • L’exposition à une conception déterministe selon laquelle notre comportement est le résultat des gènes et de l’environnement, par opposition au libre choix.
  • L’impression d’avoir du pouvoir.
  • Une fatigue physique ou intellectuelle.

Le plus inquiétant, c’est que la tricherie peut devenir un affermissement de mauvaises pratiques. Lorsque nous trichons, nous avons tendance à rationaliser le comportement. Comme il nous est impossible de changer le passé, nous modifions notre attitude et justifions nos actions. Il semblerait ainsi que la tricherie puisse inhiber temporairement l’éthique.

[Comment limiter ou faire obstacle au plagiat?]

Les facteurs qui inhibent la tricherie

  • Lorsque l’on sait que l’on est observé, on a moins tendance à agir de façon malhonnête. De subtils signes de surveillance tels des miroirs ou des images d’yeux sont persuasifs.
  • Le rôle des normes sociales: si la tricherie est plus acceptée, les gens auront davantage tendance à céder à la tentation, mais l’inverse est aussi vrai.

La psychologue Konnikova explique que les premiers théoriciens qui considéraient la tricherie comme une question de développement de la personnalité et de la morale n’avaient pas tout à fait tort; il semble que certaines personnes ne tricheront jamais, contexte facilitant ou pas. Ainsi, les personnes qui accordent une haute importance aux valeurs telles que l’honnêteté, l’équité et la compassion sont restées à l’abri de la tentation de tricher.

Une solide boussole morale peut conduire quelqu’un en toute sécurité à travers les salles obscures avec des murs couverts de graffitis.

[Consulter l'article]

 

Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.0 Generic License Mr_Stein

Dernière modification : 16 janvier 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)