L’intention dans l’apprentissage

L’écoute et l’observation peuvent s’avérer des activités passives, mais peuvent aussi devenir des expériences riches, actives et intenses qui mènent à des apprentissages de haut niveau. La différence réside dans l’intention: la motivation et la conscience qui teintent l’expérience. Voici de quoi s’assurer d’avoir de bonnes intentions.

listening kids by bencollsuss, on Flickr

Tel que rapporté dans cet article du site MindShift, les stratégies garantes d’une écoute efficace sont très bénéfiques dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Voici un aperçu des techniques adoptées par les meilleurs apprentis.

  • Les apprenants compétents se présentent à une séance d’écoute avec une idée de ce qu’ils veulent en retirer. Ils ont préalablement survolé mentalement les connaissances qu’ils possèdent d’emblée sur le sujet et peuvent ainsi porter une attention sélective sur ce qu’ils jugent davantage pertinent.
  • Une fois l’écoute débutée, ces apprenants maintiennent leur attention. En effet, ils ne se laissent pas déconcentrer par des détails incompris. Ils essaient plutôt d’inférer leur sens grâce à des indices tels le contexte et leurs propres connaissances du sujet. Bref, les apprenants efficaces retiennent l’essentiel et ne « s’enfargent pas dans les fleurs du tapis ».
  • Parallèlement à tout cela, les apprenants qualifiés évaluent ce qu’ils entendent et leur propre compréhension. Ils valident leurs déductions et retiennent les questions qui persistent pour y répondre ultérieurement.

De telles stratégies dites métacognitives (penser à ce que je pense) procurent de nombreux avantages dont un meilleur traitement et un stockage plus adéquat de la nouvelle information, l’habileté de trouver des idées pour se pratiquer et un renforcement amélioré de ce qui est retenu.

[Apprentissage : à chacun son style?]

Les bienfaits de l’intention d’apprentissage s’observent également dans l’acquisition de nouvelles habiletés motrices. Ces habiletés motrices peuvent s’acquérir par observation sans recours à une pratique physique immédiate. C’est que l’humain tire le meilleur parti de l’observation quand il a en tête l’intention consciente d’exécuter l’action lui-même. Le simple fait de savoir que les mouvements observés devront être réalisés sert d’amorce au cerveau et le pousse à mieux apprendre.

[Consulter l’article]

 

Creative Commons Attribution 2.0 Generic License bencollsuss

Dernière modification : 29 janvier 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)